Ce sera France - All Blacks

  • A
  • A
Ce sera France - All Blacks
@ REUTERS
Partagez sur :

COUPE DU MONDE - Comme en 1987, la finale opposera les Bleus à la Nouvelle-Zélande.

Piri Weepu (930x620)

© REUTERS

Les Blacks à toute berzingue. Dès le début de cette demi-finale 100% hémisphère Sud face à l'Australie, les Blacks ont mis le feu en alternant le jeu au large, les coups de pied tactiques et les progressions au ras. Un quart d'heure de rugby total qui a permis aux Néo-Zélandais de prendre huit points d'avance grâce à un essai magnifique de Ma'A Nonu sur un débordement d'Israel Dagg (6e) puis sur une pénalité de Piri Weepu (13e). Les débats se sont ensuite équilibrés, mais les Blacks ont réussi peu ou prou à conserver ce matelas tout au long du match grâce à une possession de balle oscillant autour des 60% et à la botte de Piri Weepu (photo), plutôt maladroit mais auteur d'une dernière pénalité à sept minutes de la fin synonyme de victoire (20-6).

"On en rêvait", dit Lièvremont. Vingt-quatre heures après s'être qualifié pour la finale en battant difficilement le pays de Galles, le XV de France a pu déguster cette seconde demi-finale depuis son hôtel. Interrogé par TF1 quelques secondes après la qualification de la Nouvelle-Zélande,  Marc Lièvremont a fait part de sa satisfaction. "On en rêvait (de cette affiche ndlr), on joue la finale de la Coupe du monde. On a pris beaucoup de plaisir à regarder ce match. Le stress et la pression viendront sans doute dans la semaine." Le sélectionneur des Bleus a désormais une semaine pour préparer ce choc face aux Kiwis, une nouvelle fois impressionnants dimanche. "Ils ont fait une entame de match assez féroce, ils ont dominé devant et ont marqué rapidement. Cela leur a permis ensuite de gérer assez sereinement."

Une (double) double revanche à prendre. Les Blacks vont retrouver en finale l'équipe de France, qu'ils ont largement dominée lors de la phase de poules  (37-17). Vingt points, c'est également l'écart qui avait séparé les deux équipes lors de la finale de la première Coupe du monde, en 1987, la seule que les Kiwis ont remportée (29-9). Les Bleus ont donc une double revanche à prendre. Mais les Blacks aussi. En effet, l'équipe de France a enlevé les deux dernières rencontres à élimination diirecte entre les deux équipes, en demi-finales, en 1999 (43-31), et en quarts de finale, en 2007 (20-18).

Quade Cooper plaqué par Richard Kahui (930x620)

© MAXPPP

Le couac Quade Cooper. Il était attendu par les All Blacks, lui le natif de Nouvelle-Zélande. Quade Cooper, l'ouvreur australien, a d'abord montré sa fébrilité, en réalisant notamment un vilain en-avant sur une chandelle (19e) puis en multipliant les erreurs dans le jeu au pied (coup de pied court mal ajusté, dégagement direct en touche, etc.). Puis il a pu se rendre compte que les Blacks n'avaient pas oublié le coup de genou adressé à "Richie" McCaw, le capitaine néo-zélandais, lors du dernier tournoi des Tri-Nations. Richard Kahui lui a administré d'abord un solide tampon (26e) avant que Sonny Bill Williams, entré en cours de jeu, lui porte le coup final, avec un plaquage à l'épaule (76e), logiquement sanctionné d'un carton jaune. Malgré quelques belles inspirations balle en main par la suite et un drop (32e), Cooper n'est jamais parvenu à se hisser au niveau attendu lors de cette Coupe du monde.