Ce que la France doit améliorer

  • A
  • A
Ce que la France doit améliorer
@ REUTERS
Partagez sur :

COUPE DU MONDE - Après sa victoire (46-19) face au Canada, les Bleus doivent encore progresser.

Le XV de France a accompli un pas supplémentaire vers les quarts de finale de la Coupe du monde en signant une seconde victoire (46-19) face au Canada, dimanche au stade McLean Park de Napier. Avec 10 points au classement de la poule A, à égalité avec la Nouvelle-Zélande, les Français joueront la première place du groupe contre les All Blacks, samedi prochain (10h30). Europe1.fr tire les enseignements d’un second match assez brouillon.

L’agressivité offensive. Si les Bleus ont inscrit quatre essais et empoché le point du bonus offensif à la clé, il reste encore des progrès à faire en attaque. Les deux centres, David Marty et Maxime Mermoz, n’ont pas été convaincants contre les Canucks et leur titularisation sera sérieusement remise en cause au moment d’affronter les All Blacks. Derrière, Damien Traille n’a pas non plus joué son meilleur match. Aligné par Marc Lièvremont pour son jeu au pied, il devrait faire respirer davantage les Bleus par des gros dégagements. Seule éclaircie offensive, Vincent Clerc. En marquant trois des quatre essais français, l’ailier toulousain a survolé la rencontre.

La solidité défensive. Si on met de côté le très bon match de Louis Picamoles et la bonne attitude de la mêlée tricolore, la défense française a encore montré quelques lacunes. Bougés sur des attaques canadiennes, les avants ont manqué de punch sur de nombreux impacts. La pelouse détrempée de Napier peut expliquer certains mauvais appuis. Mais contre les Blacks, la défense du XV de France devra être beaucoup plus solide pour ne pas prendre l’eau.

Trinh-duc

Plus de fluidité dans les relais. Les dix très bonnes dernières minutes ne doivent pas faire oublier le manque de dynamisme des Bleus. Morgan Parra a bien assuré au pied (23 points marqués, ndlr) mais n’a pas été le créateur qu’on attendait. Même chose pour François Trinh-Duc. Malgré quelques coups de pied osés dans la transversale, le Montpelliérain n’est pas encore aussi décisif qu’il devrait l’être. Marc Lièvremont attend beaucoup plus. Un réveil contre la Nouvelle-Zélande, samedi prochain (10h30), serait bienvenu.

Plus de discipline. Ce qui faisait la force du XV de France l’année dernière est en train de plomber les débuts de match des Bleus. Comme contre le Japon, les Français ont commis beaucoup trop de fautes, offrant de nombreuses pénalités aux Canadiens. Heureusement pour la France, le buteur canuck n’était pas en réussite. La semaine prochaine, ces petites fautes de discipline pourraient coûter très très cher.

Encore trop de déchets. Des en-avants à répétition, des passes mal assurées et au final, beaucoup trop de ballons rendus à l’adversaire. La pluie peut expliquer certaines imprécisions des Bleus, dimanche face au Canada. Les hommes de Marc Lièvremont devront être beaucoup plus précis et attentifs sur chaque ballon porté contre les All Blacks. Ils auront beaucoup moins d’occasions, autant essayer de ne pas les gâcher…