Carton rouge

  • A
  • A
Carton rouge
@ REUTERS
Partagez sur :

GUILHEM CHEZ LES KIWIS - L'envoyé spécial d'Europe 1 vous fait vivre le Mondial de l'intérieur.

La tension est un petit peu redescendue au sein du XV de France. Les joueurs sont en famille. Les épouses et les enfants sont arrivés le week-end dernier à Auckland, et c'est presque agréable de croiser un joueur en train de pousser un landau. Profitons de ce moment d’accalmie pour adresser un carton rouge à certains membres du XV de France. Le moment a pu passer inaperçu. Juste après la rencontre, samedi, à l’Eden Park, Richie McCaw, le capitaine des All Blacks, a reçu sa "cap" (casquette en anglais), moment symbolique qui récompense tout joueur dépassant les 100 sélections.

Les Bleus zappent la "cap"

McCaw, premier Néo-Zélandais à franchir ce palier, est aujourd’hui considéré comme une légende. L’ancien président de la fédération néo-zélandaise, très affaibli par une maladie, a tenu à lui remettre cette "cap". Les Bleus, déçus par la défaite, se sont contentés d’un tour de terrain pour saluer leurs supporters. Mais pas un ne s’est arrêté devant cette cérémonie, assurément un des moments forts de cette Coupe du monde. Pire, quelques mètres plus loin, les remplaçants effectuaient au même moment des exercices pour faciliter la récupération. Le contraste avait quelque chose de choquant. Les excès de professionnalisme atteignent parfois les limites du respect. C’est dommage.