Bière, famille royale et lancer de nains

  • A
  • A
Bière, famille royale et lancer de nains
@ REUTERS
Partagez sur :

COUPE DU MONDE - La soirée arrosée de Mike Tindall, mari de Zara Phillips, agite les tabloïds.

Prenez un joueur emblématique du XV de la Rose légèrement aviné. Ajoutez-y une activité confidentielle et politiquement incorrecte. Remuez-le tout avec une pincée de détails scabreux dans un récipient royal. Et vous obtenez "la" polémique du moment en Angleterre. Le tabloïd anglais The Sun rapporte dans son édition de jeudi que Mike Tindall, qui s'est marié en juillet dernier avec Zara Phillips, fille de la princesse Anne et petite-fille de la reine d'Angleterre, a "embrassé et tripoté" une jeune femme blonde dans un bar, au lendemain de la victoire anglaise face à l'Argentine, en Coupe du monde. Détail supplémentaire, ce bar de Queenstown a organisé ce soir-là un concours de lancer de nains...

Mike Tindall a été piégé par les caméras de surveillance :

Les vidéos montrant Tindall en train de flirter ont fleuri sur les sites de partage et une photo publiée par The Sun présente Tindall en fâcheuse posture en compagnie de ses coéquipiers Dylan Hartley et Chris Ashton. Visiblement, une grande partie de l'équipe d'Angleterre s'est rendue à cette soirée puisqu'on peut également apercevoir sur les photos Toby Flood, Lewis Moody ou encore les avants Dan Cole et Steve Thompson en train de mimer une mêlée avec deux nains. Une soirée bien loin du protocole du mariage de Tindall avec Zara Phillips le 30 juillet dernier...

Tindall soutenu par son sélectionneur

Si la famille royale n'a pas officiellement réagi au comportement un peu limite de son nouveau membre, le sélectionneur de l'équipe d'Angleterre, lui, n'a pas manqué d'apporter un commentaire sur cette histoire, vendredi, lors de la conférence de presse. Et il a défendu Tindall.

"Les joueurs ont dit "on sort boire une bière dimanche soir", j'ai dit que c'était une excellente idée. (...) C'est ce qu'ils ont fait : un joueur boit de la bière, et alors." Tindall n'est pas seulement le joueur de Johnson, c'est aussi son ancien coéquipier lors de la campagne victorieuse en Coupe du monde 2003. "Il faut faire tomber la pression, lâcher la vapeur au bon moment", a souligné l'ancien deuxième ligne, qui ne devait pas demander son reste, lui non plus, au moment de "faire tomber la pression"...

La Fédération anglaise (RFU), qui avait réagi dès jeudi, est sur la même ligne que Johnson. "Mike et plusieurs joueurs sont sortis après qu'il a conduit l'équipe lors d'une victoire très difficile face à l'Argentine", souligne la RFU dans un communiqué. "Comme tous les autres joueurs, il joue pour l'Angleterre avec beaucoup de passion et il se relaxait après un match difficile." Difficile, oui. Victoire 13-9. On peut s'interroger sur la teneur de la fête si les Anglais parviennent à battre l'Ecosse pour se hisser en quarts de finale...

Pour le sélectionneur, comme pour la Fédération anglaise (RFU), il n'y a donc pas d'affaire Tindall et par conséquent pas de sanction à prononcer. Néanmoins, le centre de Gloucester ne fait pas partie des joueurs retenus pour affronter la Géorgie, samedi. Mais il ne devrait pas pour autant bouder la troisième mi-temps.