Coupe du monde de rugby : les records à battre

  • A
  • A
Coupe du monde de rugby : les records à battre
Jonny Wilkinson, meilleur réalisateur de l'histoire de la Coupe du monde de rugby.@ Boris HORVAT/AFP
Partagez sur :

HISTOIRE - La huitième édition de la Coupe du monde de rugby s'ouvre le vendredi 18 avec Angleterre-Fidji.

Malgré sa relative jeunesse (elle n'existe que depuis 1987 alors que son homologue du football, elle, est née en 1930), la Coupe du monde de rugby s'est forgée en sept éditions seulement une solide légende. Equipes et joueurs, points et essais, Europe 1 fait pour vous le tour des principaux records qui ont marqué la compétition, dont la huitième édition s'ouvrira vendredi par un alléchant Angleterre-Fidji.

Le plus grand nombre de victoires : Cap au Sud. Pas de jaloux dans l'hémisphère Sud : les trois nations majeures, l'Afrique du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, ont toutes les trois gagné la compétition à deux reprises.

Les Springboks l'ont emporté en 1995 et 2007, les Wallabies en 1991 et 99, et les All Blacks en 1987 et en 2011, à chaque fois à domicile et à chaque fois contre la France en finale. Une seule édition de la Coupe du monde a donc échappé au Sud : l'édition 2003, qui a vu la victoire de l'Angleterre, seule nation du Nord à avoir soulevé la Coupe Webb-Ellis. En attendant la France bientôt ?

Les Blacks battent les Bleus en finale :

Le plus grand nombre de matches : le roi Leonard. Légende du rugby anglais, l'ancien pilier des Harlequins a été de quatre Grand Chelem dans le Tournoi (1991, 1992, 1995 et 2003) mais aussi de la victoire en Coupe du monde en 2003. En tout, Leonard a disputé 22 matches, plus que tout autre joueur dans la compétition. Il laisse en revanche un record au Samoan Brian Lima, seul joueur à avoir participé à cinq éditions du Mondial, entre 1991 et 2007, soit une constance au plus haut niveau de 16 ans.

Jason Leonard (465x640)

Jason Leonard, en 1999. (Gabriel BOUYS/AFP)


Le plus grand nombre de points, de pénalités et de drops : sa majesté Wilkinson. Un autre Anglais truste les honneurs dans la catégorie des points marqués : l'ancien demi d'ouverture du RC Toulon, Jonny Wilkinson. Homme de base du succès anglais en 2003, le mythique n°10 du XV de la Rose a commencé à enquiller les points dès 1999. En tout, entre 1999 et 2011, date de sa dernière participation au Mondial, "Wilko" a inscrit la bagatelle de 277 points. Il possède également le record de pénalités passés dans un Mondial (55) et de drops (14). Sur la seule édition de 2003, il en avait passé 8 (un record là aussi), dont celui gagnant contre l'Australie, en finale.

Wilkinson réussit le drop vainqueur face à l'Australie :

Sur une Coupe du monde, un demi d'ouverture se taille la part du lion : le Néo-Zélandais Grant Fox, auteur de 126 points, avec 30 transformations, lors de l'édition 1987. Le Sud-Africain Jannie de Beer détient de son côté le record de drops inscrits par un joueur en un seul match : l'ouvreur des Boks en avait passé 5 à l'Angleterre lors du quart de finale opposant les deux équipes au Stade de France, en 1999.

Le plus grand nombre d'essais : le monstre Lomu. A lui seul, Jonah Lomu a aidé la Coupe du monde de rugby à passer un cap. Ses exploits à répétition lors de la Coupe du monde 1995 en Afrique du Sud ont permis à la compétition de s'installer durablement. En deux éditions seulement, 1995 et 1999, l'ailier All Black a inscrit un total de 15 essais, record à battre. Il en a signé 8 rien qu'en 1995, un chiffre que le Sud-Africain Bryan Habana avait réussi à atteindre lui aussi en 2007.

Lomu signe 8 essais lors de la Coupe du monde 1995 :

Le plus grand nombre de points par une équipe : noir, c'est noir.145 points. Cela paraît presque inconcevable mais un jour, les All Blacks ont inscrit 145 points en une seule rencontre. C'était en 1995 face au Japon (145-17) et ce jour-là, le demi d'ouverture Simon Culhane avait marqué 45 points, dont... 20 transformations (soit 40 points) ! Son coéquipier Mark Ellis en avait lui profité pour inscrire 6 essais, ce qui reste le record dans une rencontre de Coupe du monde. Mais attention, le 145-17 passé par les Blacks au Japon n'est pas le plus grand écart de l'histoire du Mondial. En 2003, les Sud-Africains avaient battu la Namibie 142-0 ! Avec l'ouverture du rugby mondial et le recours à des techniciens plus expérimentés, il semble inconcevable d'assister aujourd'hui à de tels écarts...

Les Blacks écrasent le Japon 145-17 lors du Mondial :

Et les Bleus dans tout ça ? L'équipe de France s'invite dans le livre des records de la Coupe du monde, grâce à Thierry Lacroix. L'ancien ouvreur de Dax avait en effet passé 8 pénalités en un seul match lors de l'édition 1995, dont il avait fini meilleur réalisateur avec 112 points. Trois autres joueurs ont fait aussi bien que Lacroix en réussissant 8 pénalités en un match : l'Ecossais Gavin Hastings en 1995, ainsi que l'Argentin Gonzalo Quesada et l'Australien Matt Burke en 1999.

Rugby : pourquoi y a-t-il des étrangers dans les équipes nationales ?