Coupe du monde de rugby : les Argentins sont "tristes, très tristes"

  • A
  • A
Coupe du monde de rugby : les Argentins sont "tristes, très tristes"
Les joueurs argentins ont seulement baissé pavillon dans les dix dernières minutes face à l'Australie.@ Martin BUREAU/AFP
Partagez sur :

DÉCEPTION - Les Pumas se sont inclinés après un rude combat, dimanche, contre l'Australie (29-15).

L'Argentine, déjà présente dans le dernier carré en 2007, a manqué pour la deuxième fois de son histoire une qualification pour la finale de la Coupe du monde, dimanche, contre l'Australie (29-14). Les Pumas ont payé au prix fort leurs erreurs de début de match : une passe interceptée dès la deuxième minute puis un en-avant sur une pénalité jouée à la main dans ses 22 mètres. Les deux ont conduit à un essai transformé pour les Wallabies, soit 14 points, soit l'écart entre les deux équipes au tableau d'affichage.

Pour autant, le sélectionneur des Pumas, Daniel Hourcade, ne regrette pas les choix de son équipe. "Si nous devions refaire le match, nous l'aborderions de la même façon", a-t-il insisté. "Nous sommes en apprentissage et nous avons pris cette voie-là. C'est le bon chemin. C'est ce que l'on veut pour le rugby argentin." Son troisième ligne, Juan Martin Lobbe, a abondé dans le sens de son coach. "Je suis content parce que jamais nous n'avons renoncé à attaquer, jamais. Nous sommes engagés dans cette voie. Et nous y restons."

"Nous n'avons rien à nous reprocher." Les Argentins sont longtemps restés à sept points en deuxième période, soit à un essai transformé des Australiens. Ils semblaient même mieux physiquement que leurs adversaires, mais un exploit de Drew Mitchell, qui a offert son troisième essai à Adam Ashley-Cooper, a ruiné leurs derniers espoirs.

"Nous sommes tristes, très tristes", a reconnu le capitaine argentin, Agustin Creevy, qui a dû quitter ses partenaires sur blessure en première période. "Mais nous n'avons rien à nous reprocher. On peut marcher la tête haute. Maintenant, nous allons nous concentrer sur le match pour la 3e place qui est très important pour nous. Terminer sur le podium, cela signifie beaucoup de choses. Désormais, c'est notre objectif principal. Nous ne pouvons plus être champions du monde, alors nous allons essayer de finir troisièmes. Je suis sûr que cette équipe va réagir, et que nous répondrons présent vendredi dans le match pour la 3e place." Cette "petite finale", les Pumas la disputeront au stade olympique de Londres face à l'Afrique du Sud.