Trésor : "faisons confiance aux Bleus"

  • A
  • A
Partagez sur :

SOUVENIRS SOUVENIRS - Le mythique ex-défenseur des Bleus refuse de parler de vengeance par rapport au France-Allemagne de 1982.

Un France-Allemagne en Coupe du monde, comme celui qui se profile en quart de finale vendredi, forcément, cela rappelle des souvenirs. Et des mauvais souvenirs, même, surtout celui de 1982, quand les Bleus avaient été éliminés en demi-finale aux tirs au but après avoir mené 3-1 en prolongation. Pour autant, les glorieux anciens comme Marius Trésor se refusent à parler de vengeance. "Quand on regarde les joueurs actuels de l’équipe de France, ils n’étaient pas nés", a rappelé mardi matin sur Europe 1 le mythique défenseur.

"A eux d’écrire cette page". "C’est leur histoire. C’est à eux d’écrire cette page", a poursuivi Marius Trésor, avec une consigne : "ne pas penser aux devancières. Il y a eu 82, 86, où on a été deux fois éliminés par cette équipe allemande en demi-finale. Là, c’est un quart de finale, à eux de faire en sorte de se qualifier en demi-finale."

"Quelque chose à se faire pardonner". Marius Trésor voit tout de même une analogie avec 1982. "Ils ont en tête, un peu comme nous, notre mésaventure de 1978 (élimination dès le premier tour, ndlr).  En 82, on a voulu montrer qu’on était capable de faire autres chose", a-t-il rappelé. "Et cette équipe de France est pareille. Quatre joueurs ont participé à la débâcle de Knysna, et on sent sur le terrain qu’ils ont envie de se faire pardonner quelque chose. Faisons-leur confiance", a-t-il conclu.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

L'OEIL DE RAYMOND - L'Allemagne, "le match qu'on attendait"

L'INFO - Les Bleus en quarts de finale du Mondial

EN UN CLIC - Cinq choses à retenir sur France-Nigeria

RÉACTION - Deschamps est " très fier"

L'ADVERSAIRE - L'Allemagne fait pleurer l'Algérie

REVANCHARD - Paul Pogba s'est bien rattrapé

INSATIABLE - Debuchy : "on ne veut pas s'arrêter là"

BLESSÉ - Onazi montre son plâtre