L'Argentine arrache sa finale !

  • A
  • A
L'Argentine arrache sa finale !
La délivrance d'un côté, la détresse de l'autre.@ Reuters
Partagez sur :

EN UN CLIC - Après 120 minutes ennuyeuses (0-0), l'Argentine a sorti les Pays-Bas aux tirs au but. Et affrontera donc l'Allemagne en finale, le remake de 1990.

Ceux qui, au lendemain du fabuleux Brésil-Allemagne, espéraient un bis repetita ont du faire la grimace. La seconde demi-finale de la Coupe du monde entre les Pays-Bas et l'Argentine s'est résumé à un duel intense au milieu de terrain. Un combat tactique où les géniaux Messi et Robben ont traversé le match sans la moindre étincelle. Le jeu vers l'avant ? Oublié. Des gestes techniques ? Pas un. Des combinaisons ? Aucune. Après 120 minutes de jeu, ce sont les tirs aux buts qui ont envoyé l'Argentine en finale face à l'Allemagne (0-0, 4 tab 2).

Loterie. Comme en quart de finale, les Pays-Bas ont attendu les tirs aux buts pour tenter de se qualifier. Sauf que, cette fois, Van Gaal n'a pu faire rentrer Krul, son héroïque gardien remplaçant. Une absence qui a tout changé ? toujours est-il que Cilessen n'a pas fait la moindre parade. Sergio Romero, lui, remplaçant toute l'année à Monaco, a fait la différence et qualifier son pays en stoppant les frappes de Vlaar et Sneijder.

Celui qui aurait pu rester au vestiaire. Depuis le début de la compétition, l’Argentine se repose exclusivement sur son petit lutin magique. Mais pour ce match tant attendu, Lionel Messi a toutes les peines du monde à se mettre en évidence. Le quadruple Ballon d’or a attendu neuf minutes avant de toucher le ballon. Quand un coup franc idéalement placé a été sifflé pour l’Albiceleste, sa frappe trop molle est captée sans souci par Cilessen. Tout au long de la seconde période, l'attaquant du Barça a bien tenté quelques accélérations dont il a le secret mais, à chaque fois, il a été repris par l'impeccable Vlaar. Coté Néerlandais, Robben a fait à peine mieux...

Le grand brun sans chaussure. Sur le moment, on n’a pas vraiment compris ce qui lui passait par la tête. Seul, sans pression, Garay a dégagé le ballon en touche. Le ralenti nous a aidé à comprendre. Le solide défenseur argenton avait perdu sa chaussure quelques secondes avant, et il avait donc besoin d’un arrêt de jeu pour renfiler son soulier. Drôle :

Le geste technique. Dans un match pauvre techniquement, c'est le gardien néerlandais, Jasper Cillessen, qui s'illustre avec un geste technique osé devant Higuain venu au pressing. En plus d'avoir réussi son coup, le gardien de l'Ajax s'est permis de jeter un petit regard moqueur en direction de l'attaquant de Naples...

Celui à qui tout le monde pense. La mort d'Alfredo Di Stefano, lundi, des suites d'une crise cardiaque, a ému la planète football. La FIFA, pour honorer la mémoire de la légende hispano-argentin, a décidé de faire respecter une minute de silence en avant la demi-finale entre l’Argentine et les Pays-Bas.

RTR3XVYX

Les joueurs argentins, eux, portent un brassard noir et une photo de l'Argentin, ancienne légende du Real Madrid, a également été montrée sur l'écran géant du stade de Sao Paulo avant la rencontre.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

INSOLITE - Pays-Bas : l'appel de Van Gaal pour les enfants

STATS EXPRESS - Cinq choses à savoir sur Pays-Bas-Argentine

POINT SANTÉ - L'Argentin Di Maria forfait contre les Pays-Bas