Mondial : probablement pas de "finale des deux papes"

  • A
  • A
Mondial : probablement pas de "finale des deux papes"
Les papes François et Benoît XVI.@ REUTERS
Partagez sur :

AFFICHE CULTE - Le pape argentin François et son prédécesseur allemand Benoît XVI ne devraient pas regarder ensemble la finale du Mondial.

"Hautement improbable". Argentine-Allemagne, ce sera aussi un match au Vatican. Si le pape argentin François pourrait regarder la finale de la Coupe du monde de football dimanche, il est "hautement improbable" qu'il le fasse en compagnie de son prédécesseur, le pape Benoît XVI d'origine allemande, selon le Vatican. Le porte-parole du Saint-Siège, le père Lombardi, a ajouté que "le match étant à 21 heures et le pape François se couchant en général vers 22 heures, il pourrait vouloir regarder la finale, mais je n'ai pas d'information à ce sujet, à trois jours de l'évènement". Quant à l'ancien pape Benoît XVI, qui n'est pas un passionné de sport, il ne devrait pas regarder l'affiche. Une source anonyme a ainsi indiqué : "on peut exclure de manière catégorique qu'il ait envie de voir le match".



La photo de l'Abbé Grosjean. Sur les réseaux sociaux, les internautes se sont amusés de ce match dans le match, surnommé "la finale des deux papes". En effet, Allemagne-Argentine opposera les pays de naissance des deux derniers papes. Surtout que le pape François est connu pour être un grand fan de football. Il est même supporter du club de San Lorenzo, en Argentine. L'Abbé Grosjean, très actif sur Twitter, s'est même amusé à publier une photo de Benoît XVI et de François, côte à côte, avec la légende : "une finale Argentine-Allemagne serait amusante, vu Vatican..." Pas de doute, le football est vraiment une religion à part entière.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

EN IMAGES - La fête des joueurs argentins après leur victoire

L'HOMME DU MATCH - Romero, le héros que l'Argentine n'attendait pas

LE RESUME - L'Argentine arrache sa finale

LE LIVE - L'Argentine vient à bout des Pays-Bas

VIDEO - Le KO de Mascherano