Mondial : les équipes éliminées

  • A
  • A
Mondial : les équipes éliminées
@ REUTERS
Partagez sur :

RETOUR AU BERCAIL - Ces équipes, aux ambitions plus ou moins fortes, ne verront pas les 8es.

>> Retrouvez toute l'actu de la Coupe du monde 2014 en cliquant ici

La Russie
Les hommes de Fabio Capello avaient certainement d'autres ambitions. Mais face à l'Algérie, les Russes, qui ont longtemps menés au score, ont finalement craqué, et ce sont les Fennecs qui ont pris leur place.

La Corée du Sud
Avant leur dernier match face à la Belgique, l'espoir était encore permis. La défaite face aux Diables rouges - largement imméritée - a sonné le glas des espoirs sud-coréens (0-1, qui terminent donc avec un seul petit point, glané contre la Russie.

Portugal
Cristiano Ronaldo peut s'en vouloir. S'il a donné la victoire à son équipe face au Ghana - sons seul but de la compétition - le Ballon d'Or a aussi manqué des occasions à la pelle. Et il peut désormais partir aller bronzer à la plage...

Le Ghana. Quand Gyan a égalisé contre le Portugal, tout le Ghana s'est mis à croire à une qualification pour les 8es de finale. mais il aurai fallu pour cela, il aurait fallu inscrire un but de plus. Sauf que c'est Cristiano Ronaldo qui a trouvé le chemin des filets (1-2)... Une défaite qui renvoie les Black Stars au pays.

L'Equateur
En encaissant ce but "coup de couteau" dans le temps supplémentaire face à la Suisse (1-2), les hommes de Reinaldo Rueda ont commencé à faire une croix sur la qualification. Ils ont ensuite difficilement battu le Honduras (2-1) et abordé le dernier match contre la France (0-0) sans être en position de force. L'exclusion d'Antonio Valencia a précipité leur élimination.

Le Honduras
Inconnue de ce groupe E, le Honduras repart à la maison avec trois défaites en autant de matches. Le premier revers (3-0), enregistré à dix contre onze face à la France, a été suivi de deux autres, contre l'Equateur (2-1) puis face à la Suisse (3-0). Bilan : 1 but marqué, 8 encaissés. Une expérience peu convaincante.

L'Iran
C'est déjà un exploit en soi. L'Iran, auteur d'un nul initial contre le Nigeria (0-0), était encore en course pour la qualification en huitièmes de finale avant son dernier match contre la Bosnie, mercredi. Mais, encore un peu limitée, la sélection entraînée par le Portugais Carlso Queiroz s'est inclinée (3-1), non sans avoir sauvé l'honneur en inscrivant un but.

Le Japon
Après les promesses de 2002 et 2010, avec deux huitièmes de finale à la clé, le Japon est redescendu sur terre lors de cette Coupe du monde 2014. Plus que face à la Colombie, largement supérieure (1-4), c'est sans doute face à la Côte d'Ivoire (1-2) ou à la Grèce (0-0) que les Nippons ont laissé passer une qualification à leur portée.

La Côte d'Ivoire
A quelques secondes près, les Elephants de Côte d'Ivoire tenaient leur qualification pour les huitièmes de finale mais une intervention malheureuse de Giovanni Sio dans les pieds de Giorgos Samaras a ruiné les espoirs de tout un pays dans le temps supplémentaire. C'est dur pour Sabri Lamouchi et ses hommes qui avaient montré de belles choses tant face au Japon (2-1) que contre la Colombie (1-2). 

L'Italie
Une victoire initiale contre l'Angleterre (2-1) a fait croire à un beau parcours de la Nazionale. Mais le vice-champion d'Europe, éreinté par la fatigue, s'est ensuite cassé les dents sur le Costa Rica puis sur l'Uruguay, sur le même score de 1-0. Cette élimination au premier tour, la deuxième consécutive après celle du Mondial 2010, a précipité la démission du sélectionneur, Cesare Prandelli.

La Bosnie
Le premier match des Bosniens, perdu de justesse face à l’Argentine (1-2), avait suscité quelques espoirs. Mais face au Nigeria, les coéquipiers de Pjanic n’ont jamais réussi à trouver la faille et ont été victimes, en plus, d'une erreur d'arbitrage (0-1). Avec deux défaites au compteur en deux matchs, ils peuvent dire au revoir à la Coupe du monde.

La Croatie
Après une entame de compétition délicate face au Brésil (1-3), la sélection croate avait cru pouvoir se relever après sa démonstration face au Cameroun (4-0). Mais pour cela, il aurait fallu venir à bout du Mexique. Mais c’est bien la Tri qui s’est imposée, et Modric et ses copains sont désormais en vacances.

L'Angleterre
Battu par l’Italie puis par l’Uruguay, à chaque fois sur le même score (1-2), l’Angleterre a déçu les observateurs. Avant même leur troisième match face au Costa Rica, les Three Lions étaient déjà éliminés.

Le Cameroun
 Certes, le Cameroun était placé dans une poule de la mort, en compagnie du Brésil, du Mexique et de la Croatie. De là à sombrer corps et bien en deux matches… Après une défaite initiale face au Mexique (1-0), les Lions indomptables ont coulé face à la Croatie (4-0). Avec en prime un carton rouge indiscutable et une altercation entre deux joueurs. Un ratage total.

L’Australie
 Pour le coup, l’élimination des "Aussies" n’est pas une surprise. Pourtant, les joueurs australiens n’ont pas démérité. Battus d’emblée face au Chili sur un score (3-1) qui ne reflétait pas leur combattivité, ils sont ensuite tombés avec les honneurs face aux Pays-Bas (3-2), pas malheureux de l’emporter. Contrairement au Cameroun et à l’Espagne, l’Australie quitte la compétition la tête haute.

L’Espagne
Celui qui a parié sur une défaite de l’Espagne dès le premier tour a fait une très bonne opération. Car très rares sont ceux qui voyaient la Roja, double championne d’Europe et championne du monde en titre, éliminée, et ce avant même le troisième matche de poule. Atomisés par les Pays-Bas (5-1), surclassés par le Chili, les hommes de Vincente Del Bosque sont bel et bien éliminés. Une page se tourne de l’autre côté des Pyrénées.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

DESILLUSION - L'Espagne, du ciel à l'enfer

LIONS A TERRE - Le Cameroun sort par la petite porte