Mondial : les Bleus s’entraînent… sans Sakho

  • A
  • A
Mondial : les Bleus s’entraînent… sans Sakho
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDEO - Les supporteurs des Bleus, eux, étaient dans les gradins.

Sakho et Koscielny au vestiaire. C'est sans eux que les joueurs de l'équipe de France se sont entraînés au stade Santa Cruz de Ribeirao Preto, vendredi, au même horaire et sous la même chaleur qui les attendront lundi à Brasilia contre le Nigeria en 8ème de finale du Mondial.



L'attente de Sakho. Mamadou Sakho reste dans l'attente du résultat des examens complémentaires de sa cuisse droite, en délicatesse depuis l'élongation qu'il s'est faite contre la Suisse il y a une semaine.

L'apparition de Koscielny. Laurent Koscielny a suivi un programme individualisé, comme depuis le début du rassemblement, avant de finalement faire son apparition sur la pelouse en fin de séance. Rien d'inquiétant pour le défenseur d'Arsenal, qui sera bien là lundi.



Une séance light. Lors de cette troisième séance ouverte au public, sur les quatre prévues, les 21 Bleus restants ont eux effectué une séance légère, scindés en deux groupes. Ceux qui avaient joué contre l'Equateur mercredi se sont d'abord contentés de faire des tours de terrain et des étirements. Les autres se sont eux exercés devant le but.

Puis l'ensemble du groupe, à l'exception de Pogba, Matuidi et Sagna, ont disputé une opposition sur un tiers de terrain, sous les yeux de quelques spectateurs brésiliens et une poignée de supporteurs français qui ont largement encouragé les joueurs et chanté leurs noms.



Un invité surprise. La fin de la séance a vu l'intrusion sur la pelouse d'un jeune homme, qui a couru et échappé à deux vigiles qui se sont percutés, avant de se diriger vers un petit groupe de joueurs effectuant un tour de terrain et d'enlacer Eliaquim Mangala sous les yeux amusés des Bleus.



La bonne humeur de rigueur a conduit Cabella, Mavuba, Varane, Rémy, Debuchy, Koscielny, Giroud, Valbuena et Evra à venir saluer leurs supporteurs français et signer des autographes, avant de regagner les vestiaires.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

AFFICHES - Le programme complet des 8es de finale

AU TOP - Pourquoi l'Amérique Latine cartonne

ON FAIT LE BILAN - Pourquoi l'Europe est nulle

RECORD - Deux équipes africaines en huitièmes

VIDÉOS - Les 5 plus beaux buts du premier tour