Mondial : le Cameroun refuse d’aller au Brésil à cause des primes

  • A
  • A
Mondial : le Cameroun refuse d’aller au Brésil à cause des primes
Le Cameroun, ici à l'entraînement, ne veut pas lâcher le morceau concernant les primes.@ Reuters
Partagez sur :

STAND-BY - Les joueurs ont refusé de prendre l’avion affrété par le Président camerounais Paul Biya.

C’est devenu une arlésienne au Cameroun. Les joueurs de la sélection africaine ont refusé de s’envoler pour le Brésil, d’après le quotidien sportif L’Equipe. En cause, le refus de la Fédération camerounaise de football d’octroyer les primes demandées par les joueurs. Les Lions indomptables, par l’intermédiaire de leur capitaine Samuel Eto’o, réclament 182.000 euros de prime de participation, et ce pour chacun des joueurs. Le gouvernement ne propose que 68.000 euros.

Indignation. Le montant des primes avait provoqué l’indignation de la presse locale. Le quotidien Le Jour  fustigeait notamment le "mercantilisme débridé de ces soldats (les joueurs camerounais, ndlr) d'un autre genre dont on attend toujours les premiers lauriers sur le champ de bataille".

Déjà le cas en 2002. Les Camerounais, qui affronteront vendredi prochain le Mexique à l’Arena das Dunas, à Natal, sont actuellement dans leur hôtel à Yaoundé. En 2002, ils étaient également partis en retard à la Coupe du monde en Corée du Sud et au Japon à cause d’une histoire de primes. A l’époque, les coéquipiers du même Samuel Eto’o s’étaient arrêtés dès les phases de groupes.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

GROUPE A - Le Brésil, sans l'ombre d'un doute

MOTS DOUX - Eto'o traite Mourinho de marionnette