Mondial : des émeutes à Buenos Aires après la finale

  • A
  • A
Mondial : des émeutes à Buenos Aires après la finale
La fête a été gâchée par des hooligans.@ REUTERS
Partagez sur :

FÊTE GÂCHÉE - Des émeutes ont eu lieu en Argentine après la défaite en finale du Mondial face à l'Allemagne (0-1).

Des magasins pillés. Après plusieurs heures de célébration, la "fête" a dégénéré. Dimanche soir, la défaite de l'Argentine en finale du Mondial face à l'Allemagne a été suivie de scènes de violence dans la capitale, Buenos Aires. Des douzaines de supporteurs ultraviolents ont commencé a jeter des pierres et d'autres objets contre les policiers anti-émeutes. Les forces de l'ordre ont répondu avec des balles en caoutchouc, des gaz lacrymogènes et des canons à eau. Plusieurs dizaines de hooligans se sont mis à briser des vitrines, à mettre le feu aux poubelles ou encore à piller des magasins. Une quinzaine de policiers ont été blessés et une cinquantaine de personnes arrêtées.

>>> LIRE AUSSI : De la fierté à la Une de la presse argentine

emeutes1

© REUTERS

Le "chaos". La presse argentine a largement relayé ces incidents. Pour le quotidien local Clarin, "la violence finale dans les rues a gâché la fête de soutien populaire à l'équipe (...) après une après-midi pacifique". Le journal ajoute que des "groupes marginaux ont semé le chaos" et se sont affrontés avec la police dans le centre de Buenos Aires. Des dizaines de milliers de personne se sont rassemblées dans les rues de la capitale pour regarder la finale du Mondial dimanche soir. Lundi, plusieurs artères de Buenos Aires portaient encore les stigmates de cette nuit de fête qui a mal terminé.