Maradona perdu dans un stade, des supporteurs brésiliens aux trousses

  • A
  • A
Maradona perdu dans un stade, des supporteurs brésiliens aux trousses
"Je ne regarderai plus les matches du Brésil au stade", a dit Maradona après sa mésaventure.@ Reuters
Partagez sur :

CALIENTE - L'ex international argentin égaré dans les travées de l'Arena Corinthians de Sao Paulo a du son salut à un ouvrier.

L'INFO – "Je ne regarderai plus les matches du Brésil au stade. Je les regarderai à la TV dans ma chambre d'hôtel". Diego Maradona a été refroidi par sa mésaventure jeudi soir dans les travées de l'Arena Corinthians de Sao Paulo : perdu et poursuivi par une horde de supporteurs brésiliens hostiles, il n'a dû son salut qu'à un ouvrier du stade.

Lost in stadium. Le quotidien Folha de Sao Paulo rapporte que l'idole argentine du football n'avait pu trouver le chemin des tribunes VIP du stade peu avant le coup d'envoi de la rencontre inaugurale du Mondial jeudi soir entre le Brésil et la Croatie (3-1). Reconnu par des supporters brésiliens échauffés alors qu'il errait dans les coursives de l'Arena Corinthians, l'ex-star du football mondial s'est rapidement retrouvé assailli par un groupe de fans auriverde.



Sauvé in extremis. Ces derniers n'ont toutefois pas eu le temps de le prendre à parti, car un employé de l'entreprise de construction du toit du stade s'est interposé, l'a extrait de l'essaim de supporteurs avant de le guider à bon port, en tribune d'honneur.

Choqué par les sifflets contre Dilma Roussef. Une fois assis, Diego Maradona s'est montré affligé par les insultes lancées des tribunes contre la présidente Dilma Rousseff, qui ont fait couler beaucoup d'encre dans la presse brésilienne. "C'est absurde, c'est une honte", a réagi le "Diez", connu pour être un sympathisant du mouvement de la gauche latino-américaine, à laquelle appartient Dilma Rousseff.