Les Pays-Bas font exploser le champion en titre

  • A
  • A
Les Pays-Bas font exploser le champion en titre
Robben a régalé la galerie avec deux buts.@ Reuters
Partagez sur :

HUMILIATION - L’Espagne avait ouvert le score, mais Van Persie et Robben ont complètement fait exploser la défense espagnole en seconde période (5-1).

"Vantastic" ! Jusque là, il avait multiplié les appels dans le vide. Et quand le ballon arrivait, il était hors jeu. Mais Robin Van Persie est de la race des grands joueurs. Pourtant pas au meilleur de sa forme, le buteur de Manchester United a permis à son équipe, malmenée, de revenir aux vestiaires sur un score de parité. Son but ? Un bijou. Sur une longue ouverture depuis la gauche de Blind, il a échappé au marquage de Piqué et lobé Casillas d’une merveille de tête plongeante aux 15 mètres qui lobe Casillas.

L'Espagne sombre (5-1) face aux Pays-Bas :

 Et quand le gardien madrilène se troue, qui est là pour en profiter et pousser le ballon au fond des filets ? Van Persie bien sûr ! Et dire qu’il a aussi envoyé un missile sur la barre…

San Iker en enfer. Quelle saison pour Iker Casillas… Remplaçant toute la saison en club, il a toutefois remporté la dixième Ligue des Champions en tant que titulaire, tant attendue par le Real Madrid. Joie immense. Mais face au Pays-Bas, le portier espagnol a raté son entrée dans la compétition dans les grandes largeurs. Sur le troisième but, il n’a pas résisté à la pression physique de Van Persie et De Vrij a poussé le ballon au fond des filets. Sur le quatrième, il rate son contrôle et offre un doublé au même Van Persie. Et pour conclure ce cauchemar, Arjen Robben s’est littéralement amusé de lui sur la dernière réalisation, comme un chat avec une souris. Il y a des soirs comme ça Iker…

Diego Costa = Fred et Diego Costa = Zidane. Trop de pression ? Pas au niveau physiquement ? Difficile de comprendre la prestation de Diego Costa. Après avoir marché sur l’eau toute la saison, le goleador espagnol de l’Atletico Madrid – hué pour avoir choisi la Roja plutôt que la sélection brésilienne, lui le Brésilien de naissance – a cette fois marché dans les pas de Fred en tombant dans la surface, permettant ainsi à Xabi Alonso d’ouvrir le score.

Quelques minutes plus tard, c’est Zizou version coup de boule qui a reçu "les honneurs" de Diego Costa. La goutte d’eau pour Vicente Del Bosque, qui a sorti son joueur à la 62e remplacé par Fernando Torres. Un match sans. 

On fait quoi avec les arbitres ? La Coupe du Monde a commencé jeudi, mais ça commence déjà à faire beaucoup. Après les erreurs lors de Brésil-Croatie"un scandale" pour les Croates – et les deux buts injustement refusés aux Mexicains contre le Cameroun, l’homme en noir s’est encore une fois planté. Le Penalty accordé à Diego Costa ? Litigieux, et c’est rien de le dire. Le troisième but des Pays-Bas ? Van Persie a gêné Casillas dans les airs et le but aurait dû être refusé. Le coup de tête de Diego Costa ? Pas sifflé. On recommence demain messieurs les hommes en noir ?

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

STATS EXPRESS - Cinq choses à savoir sur Espagne-Pays-Bas

EN IMAGES - Revivez la cérémonie d'ouverture