Le Graët : le Nigeria, "un adversaire redoutable"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - La président de la FFF compte sur l’état d’esprit des Bleus pour terrasser le Nigéria, "un adversaire redoutable".

Noël Le Graët ne veut pas s’enflammer. Après le premier tour réussi des Bleus, et avant le huitième de finale face au Nigeria, lundi à 18 heures, le président de la Fédération française de football (FFF) se montre prudent, même s’il loue l’état d’esprit d’une équipe de France retrouvée, quatre ans après les errements de Knysna. "Je pense que le collectif est notre arme la meilleure", a-t-il affirmé lundi matin sur Europe 1.

"Aucune difficulté". Et d’ailleurs, Noël Le Graët n’a pas prévu de s’adresser aux joueurs pour les motiver avant leur rencontre face au Nigéria. "Il n'y a pas besoin de grandes motivations : les discours, c'est bon quand on sent qu'il y a des problèmes. Là, l'équipe est tellement complémentaire, tellement bien ensemble qu'il n'y a aucune difficulté", a-t-il jugé. "Je crois que c'est lié à la complémentarité du jeu et la complémentarité des hommes ! Les joueurs sont bien sur le terrain, bien disposés, complémentaires, et je constate qu'ils le sont aussi dans la vie, ce qui est très important. Il n'y a pas eu un mot de travers, ça se passe bien, ils sont extrêmement complémentaires dans la vie de tous les jours", a assuré le président de la FFF.

"Une grosse solidarité". Noël Le Graët a cité quelques exemples pour étayer son propos. "Les joueurs  restent longtemps à table, ils discutent, ils s'amusent, ils ont envie d'être toujours ensemble", s’est-il félicité. "Je ne sais plus après quel match, mais Didier (Deschamps) a dit : ‘ceux qui n'ont pas joué, entraînement à Ribeirão Preto, les autres peuvent rester à l'hôtel.’ Non non, ils sont venus, les 23, ils sont allés voir leurs copains. Il y a une grosse solidarité entre eux."

Deschamps ? "Un très, très bon manager". Et tout le mérite en revient à Didier Deschamps, selon Noël Le Graët. "Moi je le trouve rassurant, c'est le mot qui convient le mieux à son style de management je pense", a affirmé le président de la FFF. "Il s'exprime de façon très claire, vous le voyez en conférence de presse, c'est la même chose avec les joueurs : il n'y a pas d'ambiguïté, il répond, quand ça ne va pas il le dit très franchement. C'est un bon manager, très, très bon manager, il est très fort."

Attention au Nigeria. Cela dit, Noël Le Graët refuse de se projeter plus loin que le huitième de finale face au Nigeria. "C'est un adversaire redoutable", a-t-il prévenu. "On voit que tous les matchs sont serrés : le match des Brésiliens contre le Chili montre la difficulté pour toutes les équipes de s'imposer nettement ! C'est une équipe de grande qualité, la meilleure équipe d'Afrique. Notre équipe est entrainée pour faire face à un adversaire redoutable mais c'est un adversaire dur à jouer", a insisté le président de la FFF.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

OPTIMISME - Les Français y croient de plus en plus

LE MATCH - Cinq choses à savoir sur France-Nigeria

DÉCISIF - Valbuena, clé du match contre le Nigeria

FOCUS - Faut-il avoir peur du Nigeria ?