La Côte d'Ivoire a vraiment frôlé l'exploit

  • A
  • A
La Côte d'Ivoire a vraiment frôlé l'exploit
@ REUTERS
Partagez sur :

SUR LE FIL - La Grèce a battu la Côte d'Ivoire grâce à un penalty dans le temps additionnel (2-1).

Le moment où tout a basculé : Alors que la Côte d'Ivoire se dirigeait vers son premier huitième de finale en Coupe du monde, un centre en retrait en direction de Giorgos Samaras a tout changé dans le temps additionnel. A peine entré en jeu, l'ancien Sochalien Giovanni Sio s'est mis sur la trajectoire de l'attaquant grec, lui bloquant le pied. L'arbitre de la rencontre, Carlos Vera, n'a pas hésité à siffler penalty. Le joueur du Celtic Glasgow a pris ses responsabilités et trompé Boubacar Barry sur sa gauche. La Grèce affrontera le Costa Rica, dimanche, à Recife, dans le huitième de finale le plus inattendu de ce Mondial.



La boulette sauce tandoori : Avant de céder dans le temps additionnel, les Elephants s'étaient mis eux-mêmes dans le pétrin en première période. Sur une remise de Yaya Touré, Cheik Tioté a mal assuré sa passe et Giorgos Samaras l'a interceptée. En deux touches, Andreas Samaris s'est retrouvé devant le but et a ajusté Boubacar Barry. La Grèce menait alors 1-0. Jamais un cadeau...

Le caviar : Déjà décisif contre le Japon, l'ancien Lillois Gervinho avait remis la Côte d'Ivoire sur les bons rails en offrant le but de l'égalisation à Wilfried Bony, à un gros quart d'heure de la fin. Su un déboulé côté gauche, l'actuel joueur de la Roma a parfaitement trouvé l'attaquant de Swansea qui a inscrit son deuxième but de ce Mondial, un but qu'on a cru être celui de la qualification ivoirienne...

La pensée du jour : "Je ne peux que rire. C'est une plaisanterie." Interrogé sur le faible rendement offensif de la Grèce et sa tradition défense, le sélectionneur Fernando Santos s'est ainsi esclaffé. "Au foot, on attaque et on défend. On sait bien défendre mais aujourd'hui on a attaqué constamment, on a été bon en contre-attaque, on a eu des occasions. On a le temps de penser au match du Costa Rica (en 8e de finale, ndlr). On va rentrer, réfléchir, les étudier." Quoi qu'il arrive dimanche, à Recife, un pays va se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe du monde pour la première fois de son histoire.

*Voir la "bible" d'Europe1.fr en short

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

DEMISSION - Lamouchi n'est plus l'entraîneur de la Côte d'Ivoire

BIS REPETITA - Mondial : désastre à l'italienne