L'Argentine retrouve les demi-finales

  • A
  • A
L'Argentine retrouve les demi-finales
@ REUTERS
Partagez sur :

SANS SURPRISE - Réaliste et disciplinée, l'Albiceleste a battu la Belgique, samedi, à Brasilia (1-0).

La cacahuète* : Muet depuis le début de la compétition, Gonzalo Higuain a fait une entrée fracassante dans "sa" Coupe du monde, samedi, en ouvrant le score pour l'Argentine face à la Belgique, en quarts de finale, à Brasilia (1-0). Sur une belle action initiée par Lionel Messi, "Pepita" a repris d'instinct, sans contrôle, une passe déviée d'Angel Di Maria, pour un but que n'aurait pas renié David Trezeguet. Ce but, le seul de la partie, envoie les Ciel et Blanc dans le dernier carré de la Coupe du monde, une première depuis 1990.

 

Celui qui aurait pu tomber : En deuxième période, l'attaquant de Naples a été tout près de doubler la mise. Après avoir réalisé un petit pont (un peu heureux) sur Vincent Kompany, "Pepita" Higuain a envoyé un exocet qui est allé toucher la barre transversale du gardien belge Thibaut Courtois. Cela a porté un coup au moral du sélectionneur de l'Argentine, Alejandro Sabella, qui a failli basculer en arrière de dépit...

Le caviar : Au cœur de la domination argentine en première période, Lionel Messi a délivré une passe dans l'espace de toute beauté (28e). Malheureusement, Di Maria ne l'a pas exploitée en réalisant un crochet et une frappe qui n'ont pas surpris Kompany, vigilant. A la suite de cette action, l'ailier madrilène est resté plusieurs secondes au sol. Trois minutes plus tard, il a quitté ses coéquipiers.

Celui qui a bien mérité sa douche : Au sein d'une équipe de Belgique globalement décevante, un joueur s'est mis en évidence : Jan Vertonghen. Le joueur de Tottenham a constamment percuté sur son côté gauche et a apporté plusieurs fois le danger dans la surface argentine sur des centres parfaitement ciselés. Deux d'entre eux auraient pu faire mouche mais les têtes de Kévin Mirallas (42e) puis de Marouane Fellaini (61e) n'ont pas attrapé le cadre.



Celui qui aurait pu rester chez lui : Attendue comme l'une des stars de ce Mondial, Eden Hazard a déçu. Certes, il s'était montré décisif en fin de match contre l'Algérie (2-1) puis face à la Russie (1-0) lors de la phase de groupes. Mais samedi, contre l'Argentine, la pépite de Chelsea, avertie pour une faute sur Lucas Biglia, n'a même pas eu le loisir de la disputer, cette fin de match. Son sélectionneur, Marc Wilmots, l'a remplacé à un quart d'heure de la fin par Nacer Chadli. Triste fin...

Eden Hazard face à l'Argentine (930x620)

Le moment où tout aurait pu basculer : Habituée aux buts de dernière minute, la Belgique a cru un instant que le miracle aurait encore lieu, samedi, dans la temps supplémentaire. Mais Romelu Lukaku a fait le mauvais choix en mettant en retrait alors qu'il avait fait la différence dans la surface de réparation (90e+4). Comme la France, les Diables quittent le Mondial en quarts sans avoir dépassé leur rôle d'outsider...

*Voir la "bible" d'Europe1.fr en short

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

STATS EXPRESS - Cinq choses à savoir sur Argentine-Belgique