Japon-Grèce, le nul qui qualifie la Colombie

  • A
  • A
Japon-Grèce, le nul qui qualifie la Colombie
Samaras et Uchida se disputent le cuir dans un match qui a pourtant manqué d'engagement.@ REUTERS
Partagez sur :

VRAIMENT NUL - Les deux équipes se sont quittées au terme d’un match ennuyeux (0-0). Pour le plus grand bonheur des Colombiens.

Peu de spectateurs ont pu se réjouir du spectacle donné par le Japon et la Grèce vendredi matin, pour leur deuxième rencontre du groupe C. Seuls les Colombiens, vainqueurs plus tôt de la Côte d’ivoire (2-1), ont dû apprécier une rencontre dont l’issue, un triste 0-0, les envoie en huitièmes de finale. Car Nippons et Hellènes, qui avaient pourtant perdu leur premier match et se devaient donc de l’emporter, ont rendu une copie indigente.

Deux jaunes en 11 minutes. Finalement, le fait le plus marquant du match aura été l’expulsion de Katsouranis. Le capitaine grec a récolté deux cartons jaunes à 11 minutes d’intervalle, à la 27e et à la 38e minute. A chaque fois pour des tacles appuyés pas franchement utiles.



Tensions à la Grecque. Un carton rouge qui reflète la tension qui habite actuellement les rangs grecs. Dans la semaine, Maniatis et Tzavellas, sur fond d'antagonisme entre leurs deux clubs, Olympiakos et PAOK, s'étaient insultés et en étaient venus aux mains avant d'être séparés. Le premier était titularisé, alors que le second était sur le banc, dans un souci évident de ne pas faire jouer les deux hommes ensemble. Et l'électricité était aussi en tribunes où les caméras ont filmé des supporters grecs en train de s'invectiver entre eux. Décidément...

Mais les Grecs plus dangereux. Et pourtant, ce sont bien les Grecs qui se sont montrés les plus dangereux. L'infériorité numérique n'a pas empêché les champions d'Europe 2004 de se montrer les plus dangereux, dans un match pauvre en actions notables. Gekas a ainsi buté sur Kawashina (60e). Auparavant, Torosidis avait obligé le gardien nippon à détourner en corner (40e). De leur côté, les "Samouraïs Bleus" ont eu le contrôle de la balle, mais ont tout gâché par une finition défaillante. Alberto Zaccheroni, coach des Japonais, pouvait s'arracher les cheveux qui lui reste…

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

GROUPE C - La Colombie domine la Côte d'Ivoire

RÉSULTAT - La Côte d'Ivoire souffre mais bat le Japon

AVEC LE SOURIRE - La Colombie se fait plaisir