Domenech : "c'est solide, le Nigeria"

  • A
  • A
Partagez sur :

L’ŒIL DE RAYMOND - L’ancien sélectionneur des Bleus décrit l’adversaire de Bleus en huitième comme une équipe solide. Méfiance.

La pâle copie rendue mercredi soir à Rio par les Bleus face à l’Equateur (0-0) doit vite être digérée. Car se profile désormais le huitième de finale face au Nigeria. Et là, c’est une tout autre compétition qui commence. "En huitième de finale, il ne faut prendre personne à la légère", a rappelé à toutes fins utiles Raymond Domenech, jeudi matin sur Europe 1. "C’est un match à élimination directe, il y a une pression, il y a quelque chose qui s’installe, qui est complètement différent des qualifications, qu’on a passées brillamment, avec ces deux victoires", a poursuivi l’ancien sélectionneur français.

"Ils sont capables de poser des problèmes aux Français". Et face au Nigeria, cela s’annonce difficile. "On se prépare à un huitième de finale qui va être compliqué. Cette équipe du Nigeria est solide, parce que les joueurs sont bons défensivement,  dans les duels, dans les un contre un, et ils sont bons dans les remontées de balle rapide", a énuméré Raymond Domenech. "Ils ont deux joueurs devant très puissants, très rapides, qui sont capables de poser des problèmes, on l’a vu, aux Argentins, qui sont capable de poser des problèmes aux Français", a-t-il développé. "Si on n’a pas une vraie solidité défensive, une vraie rigueur, un vrai sens du sacrifice pour se replacer, se remettre en place, oui on risque de souffrir. "Il ne faut pas croire que ce sera un match tranquille, facile", a insisté l’ex-sélectionneur.

"Il faut se faire plaisir". "Mais quand on a commencé il y a six mois, si on nous avait dit qu’on était en huitième contre le Nigéria, on aurait été contents", a toutefois tempéré Raymond Domenech. "C’est un match à jouer, c’est un match où il faut se faire plaisir. Mais il ne faut pas oublier la base. La base, c’est l’équipe qui doit être solide, qui doit être ambitieuse et qui doit être organisée", a-t-il conclu.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

L'INFO - La France muette... mais qualifiée !

RÉACTION - Deschamps : "un manque de réalisme"

L'ADVERSAIRE - Pour les Bleus, ce sera le Nigeria !

VIDÉO - Le coup de coude de Sakho