Coupe du monde : oui au "sexe normal", non aux "acrobaties"

  • A
  • A
Coupe du monde : oui au "sexe normal", non aux "acrobaties"
@ REUTERS
Partagez sur :

ÉLÉMENTS DE LANGAGE - Le sélectionneur du Brésil a donné une consigne pour le moins personnelle à ses joueurs.

Avant chaque Coupe du monde, c'est la même chose : les ébats s'invitent dans le débat. Faut-il autoriser ou non les joueurs sélectionnés à avoir des relations sexuelles à la veille des matches ? Le sélectionneur de l'équipe du Brésil, qui n'échappera à aucune question jusqu'au début de la compétition, le 12 juin prochain, a apporté une réponse assez étonnante à ce sujet, lundi, lors d'une conférence de presse donnée à Lisbonne. Une réponse qui a fait sourire l'assemblée...

"Pas trop haut". "Si c'est du sexe normal, d'accord. Si c'est normal, c'est normal, ce n'est pas s'envoyer en l'air trop haut", a répondu celui qui a été champion du monde avec le Brésil en 2002. "Normalement, les relations sexuelles normales sont faites de manière équilibrée, mais il y a certaines formes, certaines manières et d'autres personnes qui font des acrobaties. Et ça, non !" "Felipao", cité par la presse brésilienne, n'a pas précisé ce qu'il entendait par "acrobaties"...

Luiz Felipe Scolari (930x620)

Des chambres individuelles. La question des relations sexuelles se pose particulièrement pour les joueurs brésiliens. En effet, le centre d'entraînement de la Seleçao, la Granja Comary à Teresopolis, comporte depuis sa rénovation et son inauguration fin mars des chambres individuelles, alors que l'usage lors d'une grande compétition est que les joueurs partagent leur chambre par deux. Le Brésil disputera le match d'ouverture de la Coupe du monde face à la Croatie, le 12 juin. Et là, toutes les "acrobaties" seront permises.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

TRANSFERTS - Anelka, une pige au Brésil

HANDICAP - Des jambes artificielles donneront le coup d'envoi de la Coupe du monde