Vlaar, du match parfait au gros raté

  • A
  • A
Vlaar, du match parfait au gros raté
Ron Vlaar vient de manquer son tir au but. Et les Pays-Bas seront éliminés quelques instants plus tard.@ REUTERS
Partagez sur :

L’ANTI-HÉROS - Intraitable en défense, le Néerlandais a ensuite lancé la séance de tirs au but de son équipe… en se ratant.

Dans un match d’une pauvreté rare, il a presque surnagé. Pendant 120 minutes, Ron Vlaar a été intraitable au sein de la défense batave lors de la demi-finale face à l’Argentine, mercredi soir à Sao Paulo. Il faut dire que le défenseur central a été bien aidé par les attaquants argentins, particulièrement peu inspirés. Mais il a bien été le meilleur joueur sur la pelouse. Malheureusement, ce que l’on retiendra de lui, ce n’est pas sa performance quasi-parfaite pendant deux heures, mais son tir au but manqué, le premier des siens, dans une séance qui allait aboutir à l’élimination des Pays-Bas.

Un match impeccable… Ses statistiques parlent pour lui. Pendant 120 minutes, Ron Vlaar a été impeccable. 100% de tacles réussis, 100% de duels aériens remportés, 11 dégagements, 6 interceptions, 92% de passes réussies. N’en jetez plus ! Le meilleur sur le pré, c’était lui.



…Avant un tir au but manqué. Si son match a été parfait, on ne peut pas en dire autant de son tir au but, le premier des Néerlandais. En frappant à la gauche du gardien, quasiment à mi-hauteur, mais loin du poteau, Ron Vlaar a offert à Romero, le gardien argentin, l’occasion de briller.



Il n’aurait pas dû tirer en premier. Le plus cruel pour Ron Vlaar, c’est qu’il n’aurait jamais dû tirer le premier tir au but. Le défenseur a eu le mérite de prendre une responsabilité que d’autres ont refusé avant lui. "J'ai d'abord demandé à deux autres joueurs de tirer en premier. Mais tous les deux ont décliné", a expliqué le sélectionneur néerlandais, Louis van Gaal, à la fin de la rencontre. "Je suis alors allé voir Ron qui avait été à mes yeux le meilleur de mes joueurs durant le match. Malheureusement, il a échoué". Ce choix a d’ailleurs été critiqué. "Vlaar n'aurait pas dû le prendre", a jugé Frank de Boer, ancien joueur international, actuellement coach de l'Ajax d'Amsterdam, sur la télévision publique NOS.

"C’est dur". Ron Vlaar a reconnu lui-même que sa tentative manquée occultait et occulterait sa bonne performance. "Bien sûr, je sais que j'étais bon dans le jeu, mais ce sentiment positif passe au second plan maintenant que j'ai loupé mon tir au but", a-t-il réagi à la fin de la rencontre. "C'est le sport et c'est dur. Mais je suis un mec et je ne vais pas me mettre à pleurnicher". Viril jusqu’au bout.

 
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

EN IMAGES - La fête des joueurs argentins après leur victoire

L'HOMME DU MATCH - Romero, le héros que l'Argentine n'attendait pas

LE RESUME - L'Argentine arrache sa finale

LE LIVE - L'Argentine vient à bout des Pays-Bas

VIDEO - Le KO de Mascherano