Sofiane Feghouli : un Algérien de cœur

  • A
  • A
Sofiane Feghouli : un Algérien de cœur
Sofiane Feghouli célèbre son but face à l'Algérie.@ Reuters
Partagez sur :

HÉRITAGE - L'ailier des Fennecs est né et à été formé en France. Mais il a choisi de défendre les couleurs de l'Algérie, le pays de ses parents.

En vedette. Sa technique et sa vista en ont fait une des stars de l'équipe d'Algérie. Le milieu offensif Sofiane Feghouli dispute jeudi soir avec les Fennecs un match décisif pour la qualification en huitième de finale de la Coupe du Monde, face à la Russie (22h). Une victoire qui aurait un caractère historique, les Algériens n'ayant jamais passé le cap du 1er tour. Mais avant de fouler les pelouses brésiliennes avec le maillot de la sélection du Maghreb, le natif de Levallois-Perret, fils de parents algériens, a connu un parcours mouvementé. Né en France et formé au club de Grenoble, c'est finalement lors de son exil à Valence, dans le championnat espagnol, qu'il a explosé aux yeux de toute l'Europe. Aujourd'hui, du haut de ses 24 ans, Sofiane Feghouli trace son chemin, loin de la France, son pays natal.

Feghouli face à Ramos, du Real Madrid.

© Reuters

Un énorme potentiel. Pourtant, tout avait bien commencé. "Au bout d'une semaine d'entraînement on a vu qu'il avait le potentiel pour aller très très loin", raconte Mécha Bazdarevic, son entraîneur à Grenoble entre 2007 et 2010. Le coach bosnien lance Sofiane Feghouli en Ligue 2 alors que le milieu offensif n'a que 17 ans. Rapidement, ses qualités techniques sautent aux yeux. "Mais je le poussais, parce qu'il faut être plus dur avec les joueurs talentueux", confirme Mécha Bazdarevic. Un travail qui paye, puisque Sofiane Feghouli inscrit 3 buts en 26 rencontres de Ligue 2 et contribue grandement à la montée en Ligue 1 en 2008. La saison suivante, le milieu offensif est un des principaux artisans du maintien du club isérois dans l'élite française.

feghouligrenoble

© Reuters

En équipe de France espoirs. Forcément, Sofiane Feghouli attire les convoitises. Son sens du dribble, sa faculté d'accélération et sa vision de jeu lui ouvrent les portes de l'équipe de France espoirs. En 2008, il est convoqué par le sélectionneur de l'époque, Erick Mombaerts. Pour Nabil Djellit, journaliste spécialisé dans le football maghrébin à France Football, le milieu offensif "pouvait espérer jouer en équipe de France." Mais en 2010, la fédération algérienne le contacte pour qu'il choisisse de défendre les couleurs des Fennecs, le pays de ses parents. Et Sofiane Feghouli n'est pas insensible à cette approche. Mécha Bazadarevic se souvient : "Sofiane n'était pas bien à l'entraînement à cause de ça. Il est français, né en France. J'ai discuté avec lui, je lui ai dit qu'il devait faire le choix du cœur et prendre une décision avec sa famille".



Une année noire. Le jeune milieu offensif repousse cependant les avances algériennes. "Il voulait d'abord être bon en club avant d'intégrer la sélection", explique Nabil Djellit. Car parallèlement, la carrière de Sofiane Feghouli connaît un coup d'arrêt. Le joueur se blesse gravement et ne dispute que 5 matches de Ligue 1 avec Grenoble en 2009-2010. Surtout, il entre en conflit avec ses dirigeants et refuse de prolonger son contrat. "Les médias lui ont collé une étiquette en le décrivant comme un ingérable", rappelle Nabil Djellit.  Une réputation que dément Mécha Bazdarevic : "Il n'est pas ingérable. Ce n'était qu'une histoire de contrat. Et rien d'autre". Mais pour Nabil Djellit, cette épisode marque une rupture dans la carrière de Sofiane Feghouli : "Oui, il a du caractère. Mais il ne s'est pas senti aimé, désiré. En partant de Grenoble, il a fait une croix sur la France."

Le choix du cœur.  A l'été 2010, le milieu offensif pose ses valises à Valence, en Espagne. Sofiane Feghouli s'impose progressivement comme un des meilleurs ailiers du championnat espagnol et répond alors favorablement aux sollicitations de la fédération algérienne en octobre 2011. Pour Nabil Djellit, "il a fait le choix du cœur. Ce n'est pas une décision par défaut, car l'Algérie est une alternative crédible. Pour lui, c'est ce qu'il fallait faire". Comme lui, 17 joueurs des Fennecs sont nés en France et défendent les couleurs de l'Algérie à la Coupe du Monde.

La vidéo du penalty de Feghouli contre la Belgique :

Un homme de base. Et Sofiane Feghouli ne doit pas le regretter. L'actuel entraîneur des Fennecs, Vahid Halihodzic, lui confie alors un poste de titulaire. Désormais, le milieu offensif est indispensable à l'équipe d'Algérie. Pour preuve, il a inscrit un but sur pénalty pour son premier match en Coupe du Monde, face à la Belgique (défaite 2-1). Et contre la Corée du Sud, il a été un des grands artisans de la victoire historique des Fennecs (4-2). Jeudi soir face à la Russie (22h), le natif de Levallois-Perret et ses partenaires peuvent entrer dans l'histoire en se qualifiant pour les huitièmes de finale du Mondial. Et prolonger l'histoire d'amour entre Sofiane Feghouli et son pays de cœur, l'Algérie.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

SCÉNARIOS - L'Algérie qualifiée si...

ESPOIR - L'Algérie entrevoit la qualification

VIDÉO - "La victoire de l'Algérie est justifiée!"

GROUPE H - La Belgique trace sa route