Paul Pogba, une superbe mise au point

  • A
  • A
Paul Pogba, une superbe mise au point
Écarté par Deschamps après le Honduras, Paul Pogba est revenu dans les petits papiers du sélectionneur avant le Nigeria.@ REUTERS
Partagez sur :

REVANCHARD - Transparent en début de rencontre, Paul Pogba s’est rattrapé de la meilleure des manières en offrant la victoire aux Bleus contre le Nigeria.

L'INFO. Du haut de ses 191 centimètres, Paul Pogba a parfois donné l’impression d’être perdu au milieu de terrain du stade de Brasilia, lundi contre le Nigeria. Mais le jeune joueur de la Juventus Turin a su se reprendre pour marquer le but salvateur des Bleus, qui se sont finalement imposés 2-0. Une victoire au forceps qui confirme le choix de Didier Deschamps de titulariser son protégé, après un début de Mondial compliqué.

Une entame manquée. C’est peu dire que Paul Pogba a loupé son début de match. Le milieu de terrain n’est pas parvenu à trouver sa place aux côtés de Matuidi et Cabaye, errant même par moment autour du rond central sans trop savoir vers qui porter ses efforts. Comme si les critiques sur son entame de tournoi lui trottaient dans la tête, lui qui n’est pas passé loin de l’expulsion en ouverture contre le Honduras (3-0). Il y eu bien cette puissante volée du droit à la 22e minute, que repoussait héroïquement Enyeama, mais ce fut la seule éclaircie de 45 premières minutes sans saveur pour le Juventino.



Récupérateur, passeur et… buteur. Le sélectionneur a-t-il eu une discussion avec son milieu défensif à la pause ? Toujours est-il que le coach des Bleus, plutôt que de faire entrer Moussa Sissoko, a choisi de maintenir Paul Pogba à son poste au retour des vestiaires. Bien lui en a pris. Car le géant turinois a retrouvé ses repères aux côtés de Matuidi et Cabaye. Les chiffres le prouvent : à l’issue du temps réglementaire, Paul Pogba n’était pas seulement le premier buteur des Bleus, il était également le meilleur passeur de la rencontre (57) et celui qui avait récupéré le plus de ballons sur le pré (11). Puis il y a eu cette tête pleine d’opportunisme, suite à un corner de Valbuena mal négocié par Enyeama, qui a débloqué le compteur buts des Bleus.



“Ça va l’endurcir”. Les Bleus n’ont pas tari d’éloges à l’égard de leur coéquipier et buteur du jour au coup de sifflet final. Son voisin de milieu de terrain Blaise Matuidi a même parlé de “revanche” au moment dévoqué la tête de Pogba. “C'est la marque des grands talents comme lui, c'est un futur grand. Il a apporté la réponse qu'il fallait, j'espère qu'il va continuer sur sa lancée parce qu'on a besoin de ce talent”, a réagi le joueur du PSG. Même son de cloche du côté du sélectionneur : “Aujourd'hui, il a prouvé qu'il avait un gros potentiel en étant un peu plus simple aussi dans son jeu”. Et quand on lui demande s’il a songé à le remplacer, la réponse ne fait pas un pli : “Je n'avais pas le moindre doute sur sa capacité à être au niveau”, a asséné l’ancien coach de l’AS Monaco. Quant aux critiques à l’égard de son joueur, le sélectionneur les assume : “Les critiques font partie de la vie d'un footballeur de haut niveau. Elles peuvent être dures, injustes mais ça va l'endurcir aussi”. C’est aussi ça une Coupe du monde : emmagasiner de l’expérience pour se révéler au très haut niveau. Il faudra maintenant confirmer en quarts contre l’Allemagne ou l’Algérie.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

LE RÉSUMÉ -  Les Bleus ont joué avec nos nerfs

LA RÉACTION -  Deschamps est " très fier"

L'AVIS DE - Domenech : "sur la manière, on ne peut qu'applaudir"

VIDÉO - Regardez le but de Pogba, sauveur des Bleus