Non, l’Angleterre n’est pas (encore) éliminée

  • A
  • A
Non, l’Angleterre n’est pas (encore) éliminée
Wayne Rooney quitte la pelouse la tête basse après la défaite fadce à l'Uruguay (1-2). Pourtant, l'Angleterre n'est pas encore mathématiquement éliminée.@ REUTERS
Partagez sur :

L’ESPOIR FAIT VIVRE - Malgré leurs deux défaites initiales, les Anglais ont encore une (toute petite) chance de se qualifier.

On peut débuter la Coupe du monde par deux défaites et conserver l’espoir de se qualifier pour les huitièmes de finale. C’est dans cette position que se trouve vendredi matin l’équipe d’Angleterre. Défaits par l’Italie (2-1) puis par l’Uruguay (2-1), les coéquipiers de Steven Gerrard peuvent encore passer. Mais seulement dans l’hypothèse d’un scénario ultra-favorable, sur lequel le Sun a ironisé en Une.

Une-Sun

• Un préalable : l’Italie doit battre le Costa Rica. Vendredi à 18 heures, les Anglais seront les premiers supporters des Italiens, qui affrontent contre le Costa Rica. Car les hommes de Roy Hodgson n’ont plus leur destin entre leurs mains. S’ils veulent conserver un espoir de qualification, l’Italie doit s’imposer. Dans tous les autres cas de figure, l’élimination des Lions sera officielle. Ce préalable n’est pas le plus compliqué sur le papier. D’abord parce que le Costa Rica, malgré sa victoire inaugurale face à l’Uruguay (3-1), reste le petit Poucet du groupe D. Ensuite parce que les Italiens, s’ils l’emportaient, seraient déjà qualifiés pour les huitièmes, avant leur ultime rencontre de groupe. Un luxe que les Transalpins auront forcément envie de s’offrir.
Probabilité : 80%

• Ensuite, victoire obligatoire face au Costa Rica...  Si d’aventure l’Italie l’emportait face au Costa Rica, alors l’Angleterre serait dans l’obligation de s’imposer face au même adversaire, mardi prochain à 18 heures. Une équipe largement à la portée des Lions, à question qu’ils aient digéré leurs deux défaites initiales.
Probabilité : 70%

…En espérant une défaite de l’Uruguay. Mais une victoire face au Costa Rica ne serait pas suffisante. Dans le même temps, l’Italie doit s’imposer face à l’Uruguay. Et là, cela s’annonce plus compliqué. Car dans l’hypothèse où les Transalpins seraient déjà qualifiés, ils n’aligneraient pas forcément leur meilleure équipe, pour laisser souffler les cadres. Les Sud-Américains, de leur côté, auront besoin d’une victoire ou d’un match nul pour décrocher à coup sûr leur qualification. On voit donc mal leur sélectionneur se passer par exemple de Cavani ou de Suarez. Sur le papier, l’Uruguay partirait donc favori.
Probabilité : 30%

• Trois équipes à trois points ? Et si tout se déroulait parfaitement pour l’Angleterre, trois équipes, l’Angleterre donc, mais aussi l’Uruguay et le Costa Rica, se retrouveraient à égalité au classement, avec trois points. Dans ce cas, plusieurs critères sont prévus pour départager les nations. La "différence de but générale" d’abord. En la matière, l’Angleterre, actuellement à -2,  n’est pas trop mal lotie. Elle passera mécaniquement devant l’Uruguay (-1) si le scénario est favorable. En revanche, les Costariciens sont devant, à +2. Tout dépendra alors de l’ampleur de leurs défaites éventuelles face à l’Italie puis face à l’Angleterre.

Si l’Angleterre et le Costa Rica affichaient la même différence de but, c’est "la meilleure attaque", soit le nombre de buts marqués qui seraient pris en compte. En cas de nouvelle égalité, "le plus grand nombre de points dans les rencontres directes" seraient alors pris en compte. Et là, les Anglais seraient sûrs d’être qualifiés puisqu’ils auraient battu le Costa Rica. On est encore très loin d’une telle issue.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

LE MATCH - Luis Suarez élimine quasiment l'Angleterre

RÉACTION - Suarez avait "rêvé" de ces buts contre l’Angleterre

DÉBAT NATIONAL - Rooney et l'Angleterre, ça ne tourne pas rond