Mexique : Guillermo Ochoa a écoeuré le Brésil

  • A
  • A
Mexique : Guillermo Ochoa a écoeuré le Brésil
@ REUTERS
Partagez sur :

SAUVEUR - L'ancien gardien d'Ajaccio a réussi un match exceptionnel face au Brésil, mardi (0-0).

Neymar et Ochoa (930x620)

© REUTERS

Si la Coupe du monde 2014 a connu mardi avec Brésil-Mexique son deuxième match nul et vierge après le triste Iran-Nigeria (0-0), elle le doit au talent d'un seul homme, Guillermo "Memo" Ochoa. On le connaît bien en France puisque le gardien de la sélection mexicaine a porté les couleurs de l'AC Ajaccio pendant trois saisons, entre 2011 et 2014.

Mardi, à lui tout seul ou presque, il a écœuré le pays hôte de la compétition, le Brésil, en sortant tous les ballons chauds, avec notamment quatre parades exceptionnelles : une de la main droite sur une tête de Neymar (24e), une de la jambe droite au devant de Paulinho (44e), une de la hanche devant Neymar encore (69e) et enfin une des deux poings, devant Thiago Silva en toute fin de match (86e). Oui, mardi, face au Brésil, Ochoa a été "le mur du Mexique".

Ochoa signe l'arrêt du Mondial devant Neymar :

Le match d'Ochoa salué sur Twitter. "C'est le match de ma vie", s'est enthousiasmé Ochoa à l'issue de la rencontre. Le sélectionneur du Brésil, Luiz Felipe Scolari, a également salué la performance du portier mexicain, en fin de contrat à Ajaccio et dont la cote risque de grimper. "On a eu des occasions mais ils ont un gardien qui a joué merveilleusement", a insisté le technicien brésilien. "C'est un très bon gardien qui était dans un très bon jour et c'est pour ça qu'on n'a pas gagné. Il a été spectaculaire, très calme, confiant." Forcément, sa performance a été salué sur la twittosphère, qui s'est amusée à caricaturer la réussite du portier mexicain. Parmi les détournements les plus amusants, on retiendra ce dessin avec un sombrero géant.



La performance d'Ochoa mardi soir permet en tout cas de mettre en lumière son talent, qui s'exerçait de manière plus confidentielle à Ajaccio, relégué cette saison en Ligue 2. "Memo" Ochoa, international mexicain depuis 2005, a atterri à Ajaccio en 2011 après un contrôle positif au clenbutérol. Sa Fédération a levé sa suspension, estimant qu'il avait été victime d'une contamination alimentaire.

"San Memo Ochoa". Star au Mexique au même titre que l'attaquant de Manchester United, "Chicharito" Hernandez, sa popularité ne risque pas de diminuer après le match exceptionnel signé mardi. L'acteur mexicain Mark Tacher a salué sur Twitter "San Memo Ochoa", symbolisant l'enthousiasme de tous ses compatriotes.



Ochoa avec son sélectionneur (930x1240)

© REUTERS

Le sélectionneur du Mexique, Miguel Herrera, peut se féliciter d'avoir fait d'Ochoa son gardien titulaire. "On a décidé avec le staff que "Memo" était un peu au-dessus des deux autres (gardiens), qu'il était calme, mûr", a-t-il révélé à l'issue de la rencontre. "On ne s'est pas trompé. Il a une super attitude, il profite de cette Coupe du monde après en avoir vécu deux sur le banc. Il a fait des arrêts de haut niveau, ce qui nous a donné confiance et sûreté." Pour autant, Herrera estime encore qu'il "reste beaucoup à faire". Avec quatre points, soit autant que le Brésil, le Mexique est en bonne position pour rejoindre les huitièmes de finale. Il lui faudra pour cela faire sans doute au minimum match nul contre la Croatie, le 23 juin. Mais il sait depuis mardi qu'il pourra compter sur un gardien au top de sa forme.
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

EN UN CLIC - Le Brésil bute sur le Mexique et Ochoa

WANTED - Un trafiquant de drogue arrêté avant Brésil-Mexique

STATS EXPRESS - Cinq choses à savoir sur Brésil-Mexique

FOCUS - Les cinq atouts du Mexique pour battre le Brésil