Les supporters du Brésil traumatisés par la déroute

  • A
  • A
Les supporters du Brésil traumatisés par la déroute
@ Reuters
Partagez sur :

REPORTAGE - Terminer la compétition avec une telle défaite ne passe pas, pour les supporters de la Seleçao.

LA DÉFAITE. "La souffrance, la frustration et la confusion" pour un Brésil "massacré" par l'Allemagne, dans la presse brésilienne. C'était du jamais vu ! Encaisser sept buts lors d'une demi-finale de la Coupe du monde. L'Allemagne a humilié la Seleçao se qualifiant pour la finale 7 à 1 et la gueule de bois est rude pour les supporters. Le seul but brésilien est inscrit par Oscar à la toute fin du match, juste avant le coup de sifflet final et l'explosion de la colère sur la plage de Copa Cabana. Europe 1 a assisté à la déconvenue brésilienne.



La déception au Brésil : "Le Brésil a tellement...par Europe1fr

Le coup de sifflet a été immédiatement suivi par les cris de rage et l'explosion d'un pétard. Parmi les milliers de spectateurs face à l'écran géant, le bruit a fait paniquer un petit groupe. Le mouvement de foule a entraîné une bousculade, puis une bagarre sur le sable de Copa Cabana. La police a dû intervenir pour faire revenir le calme parmi les déçus et les enragés.

Brésil COupe du monde Seleçao

© Reuters

Paul ne tentait même pas de ravaler sa colère : "C'est une honte", criait-t-il au micro d'Europe 1. "Ces joueurs gagnent tellement d'argent et ils jouent comme des nuls. Ça n'était pas un match de football", selon lui. "Personne ne s'est sacrifié sur le terrain et ils ont joué pour rien !", le dernier but n'ayant pas réussi à sauver l'honneur.

Honte et humiliation. L'humiliation a succédé à la colère sur la plage de Copa Cabana : "Sept buts à un, c'est vraiment honteux" pour Fabia. "Ils nous ont beaucoup déçus. Le Brésil a l'une des meilleures équipes et ils ont montré aujourd'hui qu'ils n'étaient rien", à l'image de cette frappe de colère manquée par David Luiz.

Sur Twitter, le hashtag #VergonhaBrasil (honte au Brésil) a fleuri, entraînant parfois les critiques des soutiens indéfectibles de la Seleçao, qui estiment qu'un "supporter doit soutenir son équipe même quand elle perd. Mais les tweets sont parfois acerbes, à l'image de celui-ci, se moquant : "Quelqu'un peut m'expliquer comment un coup de genoux à Neymar peut faire onze paraplégiques ?"



09.07_enfant-triste_930x620

Incidents à Sao Paulo. Très peu d'entre eux ont pourtant laissé la colère prendre le dessus sur la raison. La soirée a été relativement calme, au Brésil, sauf à Sao Paulo. Un groupe de supporters a mis le feu à leur drapeau. Dans la soirée, plusieurs bus ainsi qu'un magasin ont été incendiés. 



Les larmes et la pluie. Dans les pas de la Seleçao, Dilma Roussef pourrait subir les foudres des Brésiliens. La présidente brésilienne a été huée à la fin de la première mi-temps. Avec la honte, les premières gouttes de pluie ont poussé les Brésiliens à rentrer tête basse chez eux. Les cris de rage ont rapidement laissé place au silence de cette première nuit de pluie dans les rues désertées de Rio de Janeiro.

Brésil Seleçao

© Reuters

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

7-1 - L'Allemagne fait voler en éclats le rêve brésilien

VIDEOS - 18 minutes de cauchemar pour le Brésil

LE RECORD - Klose plus fort que Ronaldo !

LE LIVE - Et 7-0 pour l'Allemagne