L'Allemagne fait tomber les Bleus

  • A
  • A
L'Allemagne fait tomber les Bleus
A l'image de Benzema, les Bleus ont buté toute la rencontre sur la défense allemande.@ Reuters
Partagez sur :

EN UN CLIC -  Impuissants face à la Mannschaft, les Bleus sont éliminés (1-0) en quart de finale. Très frustrant.

Le premier quart d’heure qui tue. L’équipe de France a payé cher un début de match laborieux. Pendant les sept premières minutes de jeu, les Bleus n’ont quasiment jamais mis le pied sur le ballon, à l’exception des dégagements de Lloris. La première action dangereuse a toutefois été à mettre au crédit des Bleus avec un bon service de Valbuena pour Benzema, qui ne cadrait pas sa frappe. Et que dire d’Antoine Griezmann, qui échappe à la défense allemande, à l’extrême limite du hors jeu, mais qui manque totalement sa passe pour Benzema, pourtant idéalement placé dans la surface. Clairement, la bataille du milieu est gagnée par la Mannschaft dans ce premier quart d’heure. Et c’est presque logiquement qu’elle ouvre le score par Hummels, sur une merveille de centre de Kroos, sur coup franc. Mais la défense allemande a donné suffisamment de signes de faiblesse pour que les Bleus espèrent encore. C’était d’ailleurs un peu mieux ensuite.

La France s'incline (1-0) face à l'Allemagne :

Le moment qui aurait pu tout changer. Les Bleus regretteront sans doute longtemps cette double occasion de la 34e minute. Servi par Pogba, Griezmann s’échappe côté droit et centre fort. Au deuxième poteau, Valbuena contrôle de la poitrine et enchaîne d’une belle frappe. Mais Neuer prouve d’un superbe arrêt qu’il est bien l’un des tout meilleurs gardiens du monde. Le cuir revient sur Benzema, dont la frappe de près est contrée par Hummels. Rageant !



L’action Playstation : le petit pont de Griezmann. Il n’a pas été franchement étincelant pendant le match, mais Antoine Griezmann a tout de même enfumé Khedira de belle façon à la 54e minute. S’emparant du cuir côté gauche, près de sa surface, l’ailier français assène au joueur allemand un petit pont de toute beauté. Le milieu allemand se venge quelques mètres plus loin d’un vilain tirage de maillot. Il en sera quitte pour un carton jaune bien mérité.



L’arrêt du match : Lloris à la 82e. Sur un contre allemand rondement mené, Özil se retrouve bien seul côté gauche. Au point de penalty, Müller est parfaitement servi, mais il se rate totalement. Le cuir file jusqu’à Schürrle, absolument seul. L’Allemand frappe à ras de terre, mais Lloris tend bien la jambe et conserve l’espoir côté français. Mais au final, cela n’aura servi à rien.



Le sauveur de la patrie… allemande. Les Allemands peuvent remercier leur gardien. Déjà décisif en première période face à Valbuena, Neuer a sauvé la Mannschaft d’une égalisation douloureuse (pour elle) au bout du temps additionnel. A la réception d’un une-deux avec Giroud, Benzema s’est retrouvé excentré côté gauche, mais sa belle frappe, sèche et puissante, prenait la direction du cadre. Neuer l’a finalement repoussé d'une main ferme. Quelques secondes plus tard, l’arbitre sifflait la fin du match. Rideau.



Le sentiment qui domine : la frustration. Ce n’est pas comme si l’Allemagne avait outrageusement dominé son sujet. Friable en défense, pas forcément flamboyante en attaque, la Mannschaft n’avait rien de l’ogre annoncé. Mais en face, Benzema a été parfois agaçant, Valbuena souvent impuissant, Griezmann dans l’ensemble en dedans… Au final, les Bleus ont été incapables de trouver la faille. Alors qu’il y avait la place, vraiment.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

RESUME - L'Allemagne élimine la France

LE MINUTE PAR MINUTE - L'Allemagne brise le rêve des Bleus 

L'ANALYSE - Raymond Domenech : "il ne manquait pas grand-chose" 

REACTION - Didier Deschamps "fier de ses joueurs" 

LA TRISTESSE - Les larmes des Bleus après leur élimination

LE BUT - Revivez l'ouverture du score de Mats Hummels

LA PARADE - L'arrêt d'Hugo Lloris en vidéo

LE REMPART - Neuer sauve l'Allemagne sur une frappe de Benzema

L'OCCASE  - La belle frappe de Mathieu Valbuena