France-Honduras : les raisons d'y croire

  • A
  • A
France-Honduras : les raisons d'y croire
@ REUTERS
Partagez sur :

POUR CHANGER D’ÈRE - Les Bleus affrontent le Honduras, dimanche (21h) avec de solides ambitions.

Parce qu'il est grand temps de tourner cette triste page sud-africaine. Parce qu'il faut définitivement en finir avec la grève du bus, Knysna et les "sales gosses". Parce que les supporters tricolores en ont marre d'être la risée dans les stades et les bars du monde entier. Dimanche soir (21h) contre le Honduras, l'équipe de France possède une merveilleuse chance de se racheter. Ce serait trop bête de la rater.

Les Bleus ne sont plus les mêmes. Laurent Blanc avait initié le changement, Didier Deschamps l'a installé durablement. A Ribeirão Preto, ils se sont entraînés à plusieurs reprises devant des milliers de supporters brésiliens. Sourires et bonne humeur, une image qu'on n'avait plus vue depuis longtemps.

Bleus

© REUTERS

Pour se rappeler de 1998. Même s'il n'a plus les mêmes jambes, "DD" a toujours la même rage de vaincre. Entre deux bonnes blagues à l'entraînement et quelques conseils savamment distillés à ses troupes, il semble avoir retrouvé la recette qui avait fait de lui le capitaine victorieux en 1998. Espérons qu'il ait le même succès dans la peau du sélectionneur. La France en a vraiment besoin. Et pour cause, les Bleus n'ont plus gagné leur premier match en Coupe du monde depuis... 1998.

Une efficacité retrouvée. On ne surestimera pas ici les performances tricolores lors des matches amicaux. Mais force est de constater que Karim Benzema, Olivier Giroud, Antoine Griezmann ou encore Loïc Rémy sont en confiance. Et comme les Français n'ont marqué qu'un seul petit but (dans le jeu) lors des six derniers matches en Coupe du monde, il sera compliqué de faire pire !

Honduras

© REUTERS


Un adversaire à leur portée. La 33e nation au classement Fifa n'a pas de quoi terroriser les Français. Si on prête à cette équipe une forte propension à tacler trop et trop fort, elle ne semble pas aussi à l'aise techniquement. Malgré quelques bons joueurs comme les deux attaquants, Costly Bengston, le jeu du Honduras manque de rythme et de créativité pour espérer bousculer les Français.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

COMPOSITION - Deschamps aurait choisi Griezmann

REVUE DE PRESSE - Le Honduras veut y croire

MATCH - 5 choses à savoir sur France-Honduras

POLÉMIQUE -Deschamps élude les questions sur Ribéry

GROUPE E - Ce qui attend les Français au Mondial