Coupe du monde : sécurité ultra-moderne au Brésil

  • A
  • A
Coupe du monde : sécurité ultra-moderne au Brésil
@ EUROPE 1/CARRASCO
Partagez sur :

REPORTAGE - Rio de Janeiro s’est doté d’un centre sécurité impression pour parer à toute éventualité et gérer les situations de crise.

>>> Retrouvez toute l'actu de la Coupe du monde 2014 en cliquant ici.

"Big Brother". La sécurité, c’est LA priorité des priorités pour les autorités, qui attendent près de 600.000 touristes au Brésil. Afin de mieux coordonner le maintien de l’ordre lors des grands événements -la venue du pape, la Coupe du monde, les Jeux olympiques-, l’Etat de Rio de Janeiro s’est doté en 2013 d’un grand centre intégré de commandement et de contrôle (CICC), doté d’appareils de haute technologie : caméras, appareils de géolocalisation, cartes, capteurs audio. Bref, une sorte de “Big Brother” sécuritaire. L’objectif est clair : être plus réactif en cas de situations de crise, comme des manifestations ou des fusillades lors du Mondial.

30.05.Bresil.CICC.securite2.E1.CARRASCO.930.620

© EUROPE1/CARRASCO

Un mur d’écrans de 17 mètres de large. Dans cet open space, le téléphone sonne plus de 20.000 fois chaque jour. A l’autre bout de la ligne, des Brésiliens signalent une bagarre, un vol ou la présence d’hommes en armes. Les informations sont rapidement transmises aux policiers de l’autre côté des bureaux. Dans cette salle de contrôle, il y a un mur d’écrans de 17 mètres de large, connecté aux 3.000 caméras de la métropole. Par un simple clic, le policier peut voir et entendre ce qui se passe dans la ville en temps réel. “Il y a des capteurs. Par exemple, ici, dans les quartiers de Tijuca ou de Vila Isabel mais aussi tout autour du stade Maracana. On peut entendre s’il y a des tirs d’armes à feu”, explique un policier à Europe 1.

Tout l’état major policier de Rio. A la moindre alerte, un cabinet de crise des forces de sécurité, composé de l’état-major policier militaire et fédéral, du gouverneur ainsi que du maire de Rio, pourra se réunir rapidement. “S’il y a une grande manifestation, grâce aux informations du terrain, de nos commandants de police, de nos images et de nos hélicoptères, nous sommes pleinement capables de prendre les décisions pour donner une réponse adéquate à ce genre de crise”, affirme Edval Novaes, l’un des responsables du centre.

30.05.Bresil.CICC.securite.E1.CARRASCO.930.620

© EUROPE1/CARRASCO

Les 12 villes connectées. 600 policiers seront sur place à temps plein, ainsi qu’une cellule des services de renseignement dans ce complexe ultra moderne. Un héliport a été installé sur le toit. Pendant le Mondial, les 12 villes hôtes du Mondial disposeront toutes d’un centre intégré relié par vidéo-conférence à Rio de Janeiro et à Brasilia, la capitale. Une façon de surveiller plus étroitement, un pays grand comme un continent.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

PHOTOS - Le Brésil, cette terre de Mondial : 1950-2014

RETARD - A Sao Paulo, un stade encore inachevé

MIAM - Des crevettes avariées dans les hôtels des joueurs

FACTURE SALEE - Blatter loue un appartement à 500.000 euros pendant le Mondial

VIDÉO - L'hymne officiel du Mondial 2014

INSOLITE - Les Brésiliens interdits de sexe "acrobatique"