Cinq choses à savoir sur Espagne-Chili

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur Espagne-Chili
L'Espagne doit réagir.@ Reuters
Partagez sur :

STATS EXPRESS - L'Espagne, humiliée lors du premier match, doit réagir face au Chili mercredi soir (21h).

C'est déjà un match couperet pour les champions du monde en titre. L'Espagne, balayée par les Pays-Bas lors du premier match du Mondial (5-1), doit impérativement gagner pour continuer à croire en une qualification pour les huitièmes de finale. Car, en cas de nouvel échec mercredi soir (21h) face au Chili, l'Espagne pourrait d'ores et déjà être éliminée de la compétition. Ils pourraient ainsi rejoindre le triste club des champions en titre éliminés dès le premier tour, comme le Brésil en 1966, la France en 2002 et l'Italie en 2010. Pour ce match, le sélectionneur pourrait revoir ses plans. Tous les regards se porteront sur le poste de gardien de but, après le match catastrophe de "San" Iker Casillas face aux Oranje. En face, le Chili ne connaît pas les mêmes problèmes. Les Sud-Américains ont gagné difficilement leur première rencontre face à l'Australie (3-1) et voudront enchaîner par une deuxième victoire pour rejoindre les huitièmes de finale de la compétition.

Del Bosque, l'entraîneur espagnol, avec Casillas.

© REUTERS

>>> Europe1.fr vous présente cinq choses à retenir avant cette confrontation.

Invaincus. L'Espagne n'a jamais perdu face au Chili en 10 confrontations, avec un bilan de 8 victoires et 2 nuls Et lors de leurs deux affrontements en Coupe du Monde, les Européens se sont à chaque fois imposés : 2-0 en 1950 et 2-1 au premier tour du Mondial 2010.

Attention au banc. Le danger peut venir de partout avec le Chili. Surtout du banc de touche. Ainsi; trois des cinq derniers buts des Sud-Américains en Coupe du Monde ont été inscrit par des remplaçants.

Jamais deux fois de suite. Cela fait plus de 8 ans que l'Espagne n'a pas perdu deux rencontres d'affilée. Il faut remonter à octobre 2006 pour trouver la trace d'une telle mésaventure. La Roja s'était inclinée face à l'Irlande du Nord (2-3) puis face à la Suède (0-2).

sanchez

© REUTERS

Arme fatale. L'attaquant du FC Barcelone, Alexis Sanchez, sera le principal atout offensif du Chili. En Coupe du Monde, il est même impliqué sur 3 des 4 derniers buts de sa sélection. Il avait même été passeur décisif sur le but de Rodrigo Millard lors du dernier Espagne-Chili au Mondial 2010.

Latin lover. L'Espagne aime jouer face aux équipes d'Amérique du Sud. En Coupe du Monde, elle n'a plus perdu ses 6 derniers matches face à des équipes sud-américaines, avec un bilan de 4 victoires et 2 nuls. La dernière défaite de la Roja remonte à 1986, face au Brésil (1-0).

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

DÉSILLUSION - Xavi : "la pire défaite de ma carrière"

DÉCULOTTÉE - Une grosse fessée Orange pour l’Espagne

RÉACTION - Del Bosque : "on est tous coupables"

TRISTE RECORD - La plus lourde défaite pour un champion

GROUPE B - Le Chili domine l'Australie (3-1)