Cinq choses à savoir sur Costa Rica-Grèce

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur Costa Rica-Grèce
Joel Campbell, la principale arme offensive du Costa Rica.@ Reuters
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Le Costa Rica affronte la Grèce en huitièmes de finale, dimanche (à 22h), à Recife.

Non, ce n’est pas l’affiche la plus séduisante du tournoi. Et pourtant… Qui aurait misé un euro sur la Grèce, qui ne s’était jamais hissée jusque là ? Qui aurait imaginé un seul instant que le Costa Rica sortirait en tête de groupe de la mort, éliminant au passage l’Italie et l’Angleterre ? Pas grand monde, pour ne pas dire personne. Autant dire que ce duel attise la curiosité, d’autant que c’est la première fois que ces deux nations s’affrontent.

Des petits nouveaux. Vainqueur de l’Euro 2004 à la surprise générale, la Grèce a eu moins de réussite en Coupe du monde, puisque c’est la première fois qu’elle parvient à sortir des poules. Le Costa Rica, lui, n’est guère plus expérimenté puisqu’il va disputer les huitièmes de finale de la Coupe du Monde pour la deuxième fois seulement de son histoire. La première, c’était en 1990 lorsqu’il avait été éliminé 4-1 contre la Tchécoslovaquie.

Les hommes à suivre. Joel Campbell, que l’on a connu en Ligue 1 sous le maillot de Lorient, est impliqué dans deux des quatre buts du Costa Rica lors de cette Coupe du monde (un but, une passe décisive). Georgios Samaras, lui, est moins en verve. L’attaquant grec n’a cadré qu’un seul tir depuis le début du tournoi. Mais c’est le but qui a qualifié son pays contre la Côte d’Ivoire…

On se retrouve dans 45 minutes. Aucun des quatre buts du Costa Rica lors de cette compétition n’a été marqué avant la 44e minute. Pendant ce temps, les 4 buts inscrits par la Grèce en Coupe du Monde l’ont tous été à partir de la 42e minute.

Vivement l’Afrique. La Grèce n’a gagné que deux de ses neuf matches de Coupe du monde, à chaque fois contre des équipes africaines (le Nigeria en 2010 et la Côte d’Ivoire en 2014). La sélection hellène n’a pas non plus réussi à marquer contre une autre équipe dans la plus prestigieuse des compétitions.

Paradoxe. La Grèce n’a gardé sa cage inviolée qu’une seule fois en neuf matchs de Coupe du monde, contre le Japon en 2014 (0-0). Le Costa Rica, lui, n’a pas encore encaissé de but dans le jeu lors de cette édition, le seul qu’il a concédé étant le penalty d’Edinson Cavani.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

SUR LE FIL - La Côte d'Ivoire a vraiment frôlé l'exploit contre la Grèce

SURPRISE - Le Costa Rica étonnant premier