Cinq choses à savoir sur Argentine-Bosnie

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur Argentine-Bosnie
@ REUTERS
Partagez sur :

STATS EXPRESS - L’Argentine de Messi fait son entrée face à la dangereuse équipe de Bosnie.

Messi entre en scène. C’est dans le mythique stade du Maracana que l’Argentine, avec Lionel Messi, fera son entrée dans la compétition, face à la Bosnie-Herzégovine (minuit) dans le premier match du groupe F. Le quadruple Ballon d’Or est attendu comme l’une des superstars de la compétition. Son rendement sera donc scruté dès ce premier match. En face, la Bosnie-Herzégovine et sa jeune historie dispute pour la première fois la Coupe du monde. Mais pour compenser son inexpérience, elle a de sérieux arguments à faire valoir.

tipp-kick-groupeF

>>> Europe1.fr vous présente cinq choses à retenir avant cette confrontation.

L’Argentine grande habituée. Au Brésil, l’Argentine dispute sa 16e Coupe du monde, la 11e consécutive. Elle l’a emporté à deux reprises : en 1978 à domicile, et en 1986 au Brésil. L’Albiceleste n’a perdu qu’un seul de ses 12 derniers matches de groupe en Coupe du Monde, le 7 juin 2002 face à l’Angleterre (0-1), pour 9 victoires et 2 nuls. Elle n’a jamais encaissé plus d’un but lors de cette série.

Messi à la peine en Mondial. Lionel Messi n’a marqué qu’un seul but en 571 minutes jouées en Coupe du Monde. Un seul de ses 31 tirs a trouvé le chemin des filets adverses. La superstar argentine est donc encore très loin des 10 buts inscrits en phase finale par Gabriel Batistuta, recordman argentin en la matière.

La Bosnie en débutante. La Bosnie-Herzégovine est la seule équipe présente au Brésil à participer à sa première Coupe du Monde. Depuis 1950, le meilleur résultat d’une sélection débutante dans le tournoi est une troisième place (Portugal en 1966 et Croatie en 1998).

edin dzeko, manchester city

© Reuters

Dzeko, le poison. Les défenseurs argentins feraient bien de surveiller de près Edin Dzeko. L’attaquant bosnien de Manchester City est en effet le joueur ayant été impliqué dans le plus de buts en éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 dans toutes la zone Europe (10 buts, 4 passes décisives).

Susic, du terrain au banc. Si, par la force des choses, aucun joueur bosnien n’a connu les joies d’une Coupe du monde, ce n’est pas le cas de leur sélectionneur. Safet Susic a en effet participé à deux Coupes du Monde (1982 et 1990) en tant que joueur avec la Yougoslavie. Il a inscrit un but (en 1990 contre les Emirats Arabes Unis) et délivré 2 passes décisives.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

GROUPE F - L'Argentine en vedette