Ces jeunes que Deschamps voit à l’Euro 2016

  • A
  • A
Ces jeunes que Deschamps voit à l’Euro 2016
@ Maxppp
Partagez sur :

AVENIR - Le sélectionneur national a fait le pari de rajeunir l’équipe de France

Huit joueurs de moins de 25 ans. Mardi soir,  la liste de 30 joueurs (23+7 réservistes) retenus par Didier Deschamps n’a surpris personne. Tous étaient attendus ou presque par les observateurs depuis plusieurs semaines. Cette liste fait la part belle aux jeunes. Le sélectionneur a en effet appelé huit éléments de moins de 25 ans (Digne, Pogba, Varane, Mangala, Grenier, Griezmann, Lacazette, Schneiderlin), pour une moyenne d’âge globale de 27 ans et 1 mois. Ces joueurs ont pour la plupart déjà brillé dans les sélections de jeunes.

Griezmann, Lacazette et Grenier en U20

© Reuters

Génération 91 : Griezmann, Lacazette et Grenier. On a beaucoup parlé de la génération 1987 (Samir Nasri, Jérémy Ménez, Karim Benzema ou Hatem Ben Arfa) comme de la plus talentueuse. Mais les générations suivantes ont fait mieux. Et notamment la génération 1991, finaliste de l’Euro U17 en 2009, championne d’Europe U19 en 2010 et demi-finaliste de la Coupe du monde 2011.

"C’était une génération formidable, exceptionnelle", rappelle Francis Smerecki, sélectionneur de Griezmann, Lacazette et Grenier (photo) des U17 au U20. Ces trois joueurs sont aujourd'hui des titulaires indiscutables dans leurs clubs respectifs : à la Real Sociedad (Griezmann) et à Lyon (Grenier, Lacazette). "Je suis très fier d’eux, leur parcours avec moi était déjà des indicateurs." A cette génération peuvent être également associés Mamadou Sakho (né en 1990) et Eliaquim Mangala (né en 1991), qui ont participé à des rencontres avec les sélections de jeunes (U20, Espoirs).

Paul Pogba et Lucas Digne avec les U20

Génération 93 : Pogba, Varane et Digne. Après une cuvée 1991 de haute volée, celle de 1993 n'est pas mal non plus. Emmenée par des joueurs incroyablement matures pour leur âge, elle a réussi ce qu’aucune sélection des moins de 20 ans n’était parvenue à réaliser jusque-là : être sacrée championne du monde. Paul Pogba, mais aussi Lucas Digne ont ainsi soulevé le plus prestigieux des trophées l’été dernier, en Turquie. Et ils se retrouvent un an plus tard à disputer le Mondial avec les "grands".

"C’est une chance inouïe de pouvoir jouer deux Coupe du monde sur deux saisons de suite", se félicite Pierre Mankowski, sélectionneur champion du monde des moins de 20 ans. "Pour Pogba, ce n’est pas une surprise, il a fait une excellente saison avec la Juve, c’est une suite logique au regard de sa saison. Concernant Lucas Digne, même s’il n’a pas autant jouer avec le PSG, c’est un joueur d’avenir, de demain. Avec lui, il n’y a jamais de déception." Quant à Raphaël Varane, en dépit d’une saison délicate au Real Madrid, la faute aux blessures, il fait partie des joueurs les plus utilisés ces deux dernières années par Deschamps.

Deschamps

© REUTERS

Pari - sans risque ? - sur l’avenir. Cette cure de jouvence, rendue nécessaire par les performances décevantes d'anciens cadres, comme Eric Abidal, a un but : préparer l’Euro 2016 qui aura lieu en France. Même si Didier Deschamps (photo) tient à apporter une nuance. "Quand je les sélectionne aujourd’hui, c’est en pensant à 2016. Tout en considérant qu’ils peuvent déjà apporter quelque chose au groupe", a-t-il ainsi précisé mardi, en conférence de presse. Quand on connaît la soif de victoire de Didier Deschamps, on peut effectivement considérer que la présence de jeunes joueurs est d’abord basée sur leurs performances d’aujourd’hui, et non sur ce qu’ils pourront faire demain.

Guy Roux, consultant Europe 1, partage cet avis : si Didier a décidé de les appeler, c’est qu’ils sont bons et opérationnels maintenant." Grâce à un travail de formation efficace,  la France bénéficie depuis quelques années de jeunes joueurs très forts très tôt. "La jeunesse l’emporte pour cette Coupe du monde, c’est un pari sur l’avenir. Et ces joueurs-là auront un peu plus d’expérience (au moment de disputer l'Euro 2016)", estime Pierre Mankowski. Une chose est sûre, sur les huit joueurs de moins de 25 ans pré-sélectionnés par Deschamps, il est fort à parier que certains d’entre eux porteront le maillot frappé du coq dans deux ans, lors de l’Euro en France.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SEXUS FOOTBALLISTICUS - Le sexe est-il nuisible ?

MONDIAL - Vos réactions : "l'absence de Nasri m'inquiète"

L'ESSENTIEL - Ce qu'il faut retenir de la liste de Deschamps

SANG CHAUD - La petite amie de Nasri insulte Deschamps et la France

MONDIAL - Interview E1 : Schneiderlin l'a appris "à la télé"

BLEUS - Ils ont cinq mois pour convaincre