Brésil : comment faire sans Neymar ?

  • A
  • A
Brésil : comment faire sans Neymar ?
@ REUTERS
Partagez sur :

CASSE-TÊTE - Le Brésil sera privé de son attaquant-vedette pour la demie face à l'Allemagne.

Neymar dans l'hélico (930x620)

© REUTERS

Les Brésiliens semblent confiants. Après la période de déception - qui a duré un certain temps voire un un temps certain - de ne pas voir Neymar sur le pré pour y affronter l'Allemagne, mardi, en demi-finales de la Coupe du monde, le Brésil est aujourd'hui tout entier tourné vers l'identité de son remplaçant. Dans les rues de Rio, les Brésiliens interrogés par Europe 1 ne sont pourtant pas trop inquiets. "Il n'y a pas que Neymar, il y a d'autres joueurs aussi, l'équipe est faite de onze footballeurs sur le terrain, mais les autres sont là", estime ainsi Lucie. "Ils vont se donner deux fois plus, ils vont jouer pour lui, avec force et volonté. C'est un groupe. Ils jouent en équipe, ils seront tous ensemble et se battront pour Neymar. Et la Seleçao vaincra tranquillement l'Allemagne."



"50% - Neymar a marqué 4 buts et a délivré une passe décisive lors de la Coupe du monde, jouant un rôle dans 50% des 10 buts du Brésil dans le tournoi. Blessé."

Malgré la réalité des chiffres et le poids de Neymar dans les performances du Brésil depuis le début de la Coupe du monde, l'ancien capitaine de la Seleçao et consultant d'Europe 1, Rai, estime que ce forfait, vécu comme un "drame", pourrait apporter le supplément d'âme qui manquait à l'équipe brésilienne depuis le début du Mondial.



Neymar et Zuniga (930x620)

© REUTERS

Le "jeu collectif" pour remplacer Neymar. "Ce côté drame, ça peut donner une force en plus aux supporters et aux autres joueurs qui vont jouer aussi", juge-t-il. Pour l'ancienne star du PSG, l'identité du remplaçant de Neymar n'est presque pas la priorité. "Il faut que les autres joueurs prennent des risques, qu'ils prennent leurs responsabilités, pour créer du mouvement devant et créer des actions collectives. Pour remplacer tout le talent de Neymar, il faut un jeu collectif plus efficace."

Reste que le sélectionneur du Brésil, Luiz Felipe Scolari, champion du monde avec la Seleçao en 2002, va quand même devoir remplacer sa star, au moins numériquement. S'il est acquis que Dante suppléera Thiago Silva, suspendu, en défense centrale, rien n'a filtré sur le remplaçant du n°10 brésilien. Dimanche, la mise en place tactique n'a apporté aucun indice sur le choix de "Felipao".

Conservera-t-il son 4-2-3-1 traditionnel ou passera-t-il en 4-3-3 en plaçant Oscar sur un côté et en titularisant trois milieux défensifs (Luiz Gustavo, Paulinho et Fernandinho) ? Cela acterait définitivement le choix du réalisme cru au détriment du romantisme...

Willian et Bernard (930x620)

© REUTERS

Il peut aussi choisir de faire confiance à un des hommes du banc, au profil plus ou moins défensif (Ramires, Willian, Bernard). Les deux derniers cités (en photo) ont fait acte de candidature. "Nous connaissons nos qualités. Nous sommes tristes, mais nous sommes encore plus forts après ce qui s'est passé et on va continuer la poursuite de notre rêve", a insisté Willian. Bernard, qui était entré à la mi-temps contre le Mexique, lors de la phase de groupes (0-0), ne veut pas, lui non plus, céder au pessimisme. "Nous devons être calmes et dépasser cela. Nous avons des joueurs qui peuvent le remplacer", a-t-il souligné. Dont lui ? La réponse interviendra sans doute juste avant la rencontre, histoire de perturber une équipe allemande que Neymar ne pourra tourmenter...
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

STATS EXPRESS - Cinq choses à savoir sur Brésil-Allemagne 

VIDÉO - Neymar s'adresse au peuple brésilien

GAGNER POUR LUI - Les Brésiliens vont se battre pour Neymar

DRAME NATIONAL - Mondial terminé pour la star Neymar