1982-2014, on refait le match des looks des Bleus

  • A
  • A
1982-2014, on refait le match des looks des Bleus
Rocheteau-Giroud, deux joueurs à la pointe de la mode en leur temps. Les Bleus version 2014 tiennent-ils la comparaison avec ceux de 1982 côté look ?
Partagez sur :

T’AS LE LOOK COCO - Les coupes de cheveux des Bleus ont déjà beaucoup fait parler. Mais quid de leurs illustres aînés ?

Giroud est peut-être le joueur le plus sexy du Mondial 2014, mais au sein de l’équipe de France de 1982, les Rocheteau, Platini et autres Janvion de l’épopée espagnole faisaient également figure de référence en matière de mode et de coupes de cheveux. Tendances les Bleus version 2014 ? Originaux ou complètement à côté de la plaque ? Les Benzema, Griezmann et autres Giroud tiennent-ils la comparaison avec leurs illustres aînés à la veille d'affronter l'Allemagne en quart de finale, vendredi ?

>> Europe 1 a demandé à Magali Bertin, blogueuse mode et spécialiste coiffure pour le site GQ, de commenter cinq stars de l’équipe de 1982 face à cinq joueurs emblématiques de l’équipe de 2014.

03.07 930x400 France 1982 Football

03.07 930x400 France 2014 Football

© REUTERS

Les tenues officielles, moins “pyjama”. “C’est carrément plus moulant aujourd’hui. Les tissus sont plus fins. C’est beaucoup moins le t-shirt de sport qu’on pouvait mettre avant en guise de pyjama. En 2014, on voit que les maillots et les shorts sont plus cintrés, mieux ajustés. Avant d’être révélateur d’une mode, c’est surtout révélateur des nombreuses avancées technologiques. Côté matières, les tenues actuelles sont plus agréables à porter en match pour les joueurs. Et côté look, les maillots changent tellement souvent qu’il est difficile de dégager une tendance. En revanche, on voit bien en comparant l'équipe de 1982 et celle de 2014 que les silhouettes des joueurs ont évolué : Giroud, Pogba et Griezmann sont plus fins, plus grands. A l’époque, ils étaient plus tassés et les short plus larges ce qui donnait l’impression qu’ils étaient tous petits.”

03.07 930x620 Bleus 1982 2014 Sagna/Janvion

Gérard Janvion (1982) - Bacary Sagna (2014) : les défenseurs qui auraient dû permuter. “Janvion, c’est la classe. Peut-être que sa coupe afro est un peu trop volumineuse pour l’époque, surtout avec son petit front, ça couvre trop son visage. Les tresses de Sagna, pourquoi pas. Mais les tresses, avec la raie au milieu ET la teinture blonde, ce n'est pas possible ! C’est l’accumulation des trois qui fait que ça ne colle pas. Il y a une astuce bien connue des coiffeurs : quand on a un grand front, on évite les cheveux tirés ou dans le cas de Sagna les tresses ! Si je l'avais devant moi aujourd’hui je lui dirait ‘Change !’ Je sais que ça commence à être tendance les décolorations (Neymar s’y est mis dans un autre style) mais sur Sagna ça ne va pas. C’est morphologique. Ce qui est marrant c’est qu’on pourrait essayer d’inverser les coupes de Sagna et Janvion, je suis sûr que ça leur irait mieux !”

03.07 930x620 Bleus 1982 2014 Giroud ROcheteau

Dominique Rocheteau (1982) - Olivier Giroud (2014) : les plus 'hype'. “Giroud et Rocheteau sont tous les deux les plus ‘hype’ de leurs équipes respectives. Ce qui est drôle, c’est que Rocheteau, quand on le voit avec sa coupe aujourd’hui, on se dit que ce n’est pas possible, c’est totalement démodé. Mais à l'époque c’était hyper tendance, c’était LA coupe à avoir ! Un peu comme Michel Sardou. Sauf que lui a changé de coupe, depuis... En face, Giroud est juste parfait. Plus court sur les côtés mais pas rasé à blanc non plus, avec la petite vague c'est vraiment top. Les deux sont parfaits pour leur époque. Typiquement, si on échangeait leurs coupes respectives, ça ne passerait pas du tout. Et de toute façon, Giroud je lui interdis de faire comme Rocheteau, il est trop bien comme ça.”

03.07 930x620 Bleus 1982 2014 Pogba Trésor

Marius Trésor (1982) - Paul Pogba (2014) : (presque) tout bon. “Pogba il y a de l’idée, mais la décoloration telle qu’il la porte ce n’est pas possible. Soit on décolore juste quelques mèches ou éventuellement les côtés. Mais les lignes façon terrain de tennis, je ne comprends pas, particulièrement celle qui traverse tout son crâne, ça ne fonctionne pas. Peut être qu'il a un message à nous faire passer comme les extra-terrestres qui dessinent des motifs dans les champs, je ne sais pas. Ou alors sa coiffeuse a renversé le flacon de décoloration sur sa tête par erreur. Moi, personnellement, tout le haut du crâne je le passerais en brun. Blond sur les côtés à la limite mais pas la ligne blonde. Quant à Marius Trésor, il a juste la classe. Un peu classique peut-être mais on dirait Samuel L. Jackson dans Pulp Fiction. Et cette coupe, ça passerait encore nickel aujourd'hui. On peut légitimement penser qu’il était à la pointe capillairement parlant. Il suit la tendance de son époque.”

03.07 930x620 Bleus 1982 2014 Griezmann Giresse

Alain Giresse (1982) - Antoine Griezmann (2014) : le prof et le hipster. “Antoine Griezmann est parfaitement dans la tendance du moment. C’est un peu le hipster de l'équipe. C’est ce qu’on appelle un ‘petit minet’ et tu sens qu'il aime bien la mode. Il doit avoir du succès auprès des plus jeunes. Alain Giresse c’est tout l’inverse. Il a une coupe de banquier, de prof’ de maths ! Alors oui, certes, ça se faisait beaucoup en 1982 mais ce n’était pas non plus la hype. On est loin de l’image people-star-paillettes véhiculée par certains footballeurs.”

03.07 930x620 Bleus 1982 2014 Benzema Platini

Michel Platini (1982) - Karim Benzema (2014) :  les stars passe-partout. "Ces deux-là ont un drôle de point commun : ils portent tous les deux des coupes intemporelles. Le crâne rasé de Benzema est une valeur sûre depuis les années 1990 et même encore ces dernières années. Ce qui est intriguant c’est que Benzema avait une coupe horrible ces derniers mois, avant le Mondial, rasé mais avec des cheveux plus longs par endroits. Et juste avant de partir au Brésil, il a coupé pour revenir à quelque chose de plus simple. Comme s’il avait voulu arrêter de faire le malin avec ses cheveux et voulu se concentrer sur le football. De son côté, Michel Platini a à peine coupé sa tignasse depuis 1982. Et ça lui va encore très bien, ce qui prouve qu’il choisit un style passe-partout mais pas démodé non plus. On sent l’homme du consensus."


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

BEAU GOSSE - Olivier Giroud, élu joueur le plus sexy du Mondial

OPTIMISME - France-Allemagne : les raisons d'y croire

PROGRAMME - Les affiches des quarts de finale

SANCTION - Matuidi ne sera finalement pas inquiété

TÉLÉ - Où vous pourrez regardez les quarts de finale ?