Coupe de l'America : Team New Zealand détrône le tenant américain

  • A
  • A
Coupe de l'America : Team New Zealand détrône le tenant américain
Emirates Team New Zeland a mis fin au règne d'Oracle Team USA, vainqueur en 2010 et 2013.@ EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Emirates Team New Zealand s'est imposé sept points à un face à Oracle Team USA, offrant à son pays la prestigieuse Coupe de l'America pour la troisième fois après 1995 et 2000.

Le bateau néo-zélandais Emirates Team New Zealand a remporté la 35ème édition de la Coupe de l'America à la voile face au tenant du titre américain Oracle Team USA, lundi aux Bermudes.

17 ans après. Emirates Team New Zealand s'est imposé sept poins à un et a offert à son pays, où la voile est un sport national au même titre que le rugby, la prestigieuse Coupe de l'America, créée en 1851, pour la troisième fois après 1995 et 2000. Le challenger néo-zélandais a survolé le match face au defender américain dans les eaux turquoises de la baie de Great Sound.

Record pour le barreur Peter Burling. La neuvième et dernière régate de ce match a tourné à la démonstration et était décidée avant même la mi-course. Team New Zealand a franchi la ligne d'arrivée avec 55 secondes d'avance sur Oracle Team USA. Il s'agit d'un triomphe personnel pour le barreur néo-zélandais Peter Burling, devenu à 26 ans le plus jeune skipper de l'histoire à remporter l'aiguière d'argent, le plus ancien trophée sportif de l'histoire. Burling, champion olympique 2016 et multiple champion du monde, a dominé son homologue à la barre d'Oracle Team USA, l'Australien Jimmy Spithill, et lui a donné des leçons en matière de tactique, notamment lors des procédures de départ.

L'affront de 2013 effacé. Emirates Team New Zeland a mis fin au règne d'Oracle Team USA, vainqueur en 2010 et 2013. Il a surtout lavé l'affront de l'édition 2013 que les Kiwis ont outrageusement dominé dans la baie de San Francisco pour mener 8 à 1, avant de s'effondrer et de s'incliner finalement 9 à 8. Le challenger néo-zélandais, qui bénéficiait pourtant de ressources nettement inférieures à celles d'Oracle Team USA, financé par le milliardaire Larry Ellison, a profité pleinement de ses innovations, comme l'utilisation de "grinders" qui pédalent pour manoeuvrer les appendices, foils et safrans qui permettent aux bateaux de voler. Comme le veut la tradition, la Nouvelle-Zélande, ou plus précisément le Royal New Zealand Yacht Squadron, définira les règles et la date de la prochaine Coupe de l'America.