Coupe de France - PSG-Angers : Paris, la victoire ou la crise

  • A
  • A
Coupe de France - PSG-Angers : Paris, la victoire ou la crise
Angel Di Maria et le PSG ont vécu une saison en dents de scie. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Pour sauver sa saison, le PSG est dans l’obligation de remporter la Coupe de France, samedi soir face à Angers. Sous peine de vivre un été très agité. 

La Coupe de France fête ses 100 ans, mais le PSG n’en a cure. Le club parisien, dépossédé de sa couronne de champion de France et éliminé précocement de la Ligue des champions, n’a d’autre choix que de battre Angers en finale pour sauver sa saison. Voici pourquoi le PSG doit impérativement gagner samedi soir au Stade de France.

  • Faire respecter la logique

Sur le papier, ce n’est pas un monde, mais une galaxie qui sépare le PSG et Angers. Quand Paris avance avec ses innombrables stars et ses moyens de mastodonte européen (500 millions d’euros de budget), le SCO dispose d’un budget modeste (26 millions d’euros, un des plus faibles de Ligue 1) et d’un effectif solide mais sans clinquant. Certes, les Angevins n’ont rien de la victime expiatoire, eux qui ont éliminé successivement Bordeaux en quarts de finale de la Coupe de France, puis Guingamp en demi-finales.  Ils ont également assuré leur maintien sans trembler, terminant à une belle 14e place.

Mais le PSG reste bien évidemment nettement favori. Difficile, en effet, d’imaginer les Angevins réaliser l’exploit, qui plus est dans un Stade de France forcément acquis aux Parisiens. Pour le SCO, arriver à ce stade de la compétition, 60 ans après l’unique finale du club en Coupe de France (perdue en 1957 face à Toulouse), est déjà un immense accomplissement. Alors que pour le PSG, vainqueur de la compétition à dix reprises, gagner ne ferait "que" respecter la logique.

  • Terminer sur une bonne note une saison éprouvante

En cas de victoire, le PSG pourrait devenir le club le plus titré de l’histoire de la compétition, devant l’OM (10 titres chacun à l’heure actuelle). Mais plus que cette considération historique, remporter la Coupe de France permettrait aux Parisiens de retrouver un peu le sourire. Car la saison parisienne a été plus que mitigée : l’humiliation contre le FC Barcelone en huitièmes de finale de la Ligue des champions (0-4, 6-1) restera comme un échec historique, bien davantage que la perte du titre de champion de France, concédé à une magnifique équipe de Monaco.

Seules les coupes nationales ont apporté un peu de soleil dans la grisaille parisienne, avec une nette et belle victoire en Coupe de la Ligue, face à ces mêmes Monégasques (4-1). A défaut de faire oublier les échecs de la saison, une victoire en Coupe de France permettrait au moins aux joueurs parisiens de terminer sur une bonne note. Et à la direction de passer un été un peu moins agité.

  •  Éviter un psychodrame autour d’Unai Emery

Une défaite face à Angers plongerait le PSG dans une période de doutes profonds, et forcerait forcément les dirigeants à réfléchir à l’avenir d’Unai Emery. Selon Le Parisien, les dirigeants pourraient même se poser la question du maintien ou non de l’entraîneur basque dès dimanche, en cas de nouvelle contre-performance. Un licenciement d’Emery serait cependant un échec cinglant pour l’ensemble du club.

L’ancien coach du Séville FC n’a certes pas tout réussi, mais il n’a pas tout raté non plus. Par séquences, son PSG a offert du grand spectacle cette saison, au match aller contre le Barça (4-0), ou encore en finale de Coupe de la Ligue contre Monaco (4-1). Surtout, Emery a été engagé en début de saison pour opérer un changement profond dans le style de jeu, comme dans le management des hommes, après l’ère Laurent Blanc. Le licencier signifierait donc, pour le PSG, de tout reprendre à zéro. Une nouvelle fois…