Coupe Davis : la France sans Monfils

  • A
  • A
Coupe Davis : la France sans Monfils
Gaël Monfils ne participera pas, du 17 au 19 juillet prochain, aux quarts de finale de Coupe Davis.@ Glyn KIRK/AFP
Partagez sur :

CHOIX - Le capitaine de l'équipe de France, Arnaud Clément, a décidé de se passer des services de Monfils contre la Grande-Bretagne.

L'équipe de France disputera son quart de finale de Coupe Davis, du 17 au 19 juillet prochain, au Queen's, face à la Grande-Bretagne, sans Gaël Monfils. Le capitaine des Bleus, Arnaud Clément, a finalement choisi de suivre les desiderata du joueur, qui avait renouvelé samedi, après son élimination contre Gilles Simon, à Wimbledon, son scepticisme quant à ses qualités sur gazon.

"Gaël a peur de la blessure. C'est très dur de jouer une rencontre de Coupe Davis avec cette appréhension donc il ne fera pas partie du groupe", a expliqué Clément. "Comme il le dit depuis des années, Gaël n'est pas à l'aise sur cette surface même si on a pu le voir gagner pas mal de matches. Il ne se sent pas de jouer des matches de Coupe Davis sur herbe où l'engagement doit être complet." "La Monf" avait déjà failli ne pas disputer le premier tour contre l'Allemagne à Francfort en mars pour privilégier sa saison individuelle, avant de se raviser.



Simon et Gasquet pour les simples ? En l'absence de Monfils, Clément a retenu sans surprise les deux quarts-de-finalistes de Wimbledon, Richard Gasquet (20e mondial) et Gilles Simon (13e), Jo-Wilfried Tsonga (12e), de retour de blessure, et Nicolas Mahut (66e), vainqueur du tournoi de Bois-le-Duc, aux Pays-Bas. Pierre-Hugues Herbert (151e) a été choisi comme remplaçant, notamment parce qu'il pourrait rendre service en double. Il avait atteint l'hiver dernier la finale de l'Open d'Australie avec Mahut.

Le double pourrait se révéler capital au Queen's si la France ne parvient à battre Andy Murray en simple. L'Ecossais, vainqueur de Wimbledon en 2013, représente le danger n°1 pour les Bleus. Derrière son chef de file, la Grande-Bretagne paraît plus limitée. Le n°2 en simple James Ward n'est que 111e mondial, mais il a réalisé toutefois son meilleur parcours à Wimbledon cette année en accédant au troisième tour.