Coupe Davis : la Croatie rejoint la France en finale en écartant les Etats-Unis au match décisif

  • A
  • A
Coupe Davis : la Croatie rejoint la France en finale en écartant les Etats-Unis au match décisif
@ STR / AFP
Partagez sur :

La Croatie a battu les Etats-Unis en demi-finale de la Coupe Davis grâce à la victoire de Borna Coric contre Frances Tiafoe dans le cinquième match décisif. Les Croates affronteront la France en finale.

La Croatie s'est qualifiée au bout du suspense pour la finale de la Coupe Davis et se rendra en France pour affronter les tenants du titre, grâce à la victoire héroïque de Borna Coric dans le simple décisif de la demi-finale contre les Etats-Unis dimanche à Zadar.

Troisième finale pour la Croatie. Mené deux sets à un contre le numéro 40 mondial Frances Tiafoe, alors que le leader de l'équipe croate Marin Cilic, 6ème mondial, était passé à côté de son simple un peu plus tôt, Coric a trouvé les ressources pour s'imposer 6-7 (0), 6-1, 6-7 (11), 6-1, 6-3 et offrir à la Croatie une 3ème finale de Coupe Davis, pour la dernière édition disputée sous le format traditionnel. 

Si la ville française qui accueillera la finale du 23 au 25 novembre reste encore à déterminer, l'affiche, elle, est alléchante, quatre mois après une autre finale France-Croatie, celle de la Coupe du monde de football remportée par les Bleus en Russie (4-2). 

Ce duel devrait marquer la fin de l'ère traditionnelle de la Coupe Davis, la fédération internationale ayant en effet acté le passage dès 2019 à une compétition étalée sur deux semaines, dans un lieu unique et avec des formats de rencontres et de matches raccourcis.

Troisième confrontation entre la France et la Croatie. La Croatie comme la France font partie des nations phares de l'épreuve ces dernières années : les Croates et leur star Cilic joueront en effet leur seconde finale en trois ans après la défaite de 2016 contre l'Argentine (ils ont remporté le trophée une fois, en 2005), tandis que les Français de Yannick Noah avaient obtenu leur 10ème sacre l'an dernier aux dépens de la Belgique.

Le niveau de jeu, souvent critiqué ces dernières années avec les absences régulières des tous meilleurs joueurs du monde, devrait être au rendez-vous au vu de celui proposé par les deux équipes lors des demi-finales. Les Bleus ont en effet impressionné contre l'Espagne, écartée dès samedi : sans Rafael Nadal blessé depuis l'US Open, les Espagnols Pablo Carreno Busta et Roberto Bautista Agut ont été surclassés par Benoît Paire et Lucas Pouille en simple, à Lille.

Chez les Croates, Cilic reste une menace permanente malgré sa défaite surprise contre Sam Querrey dimanche, et le jeune Coric, 21 ans, n'en finit plus de progresser, à l'image de son simple décisif où il a fait preuve d'une grande force mentale pour renverser la situation à la nuit tombante après être passé par toutes les émotions, notamment lorsqu'il a concédé le troisième set 13-11 au tie-break.

Le double, la clé du succès. Les deux nations possèdent enfin deux redoutables paires de double (Pavic-Dodig et Mahut-Benneteau). Elles seront cruciales : lors des deux seules fois où France et Croatie s'étaient croisées (victoire française au premier tour en 2004, succès croate en demie en 2016), l'équipe qui a remporté le double s'était imposée le lendemain.