503 Backend fetch failed

Error 503 Backend fetch failed

Le site est actuellement surchargé ou en maintenance, merci de réessayer dans quelques minutes.

Coupe Davis : Japon-France, est-ce un mauvais tirage ?

  • A
  • A
Coupe Davis : Japon-France, est-ce un mauvais tirage ?
Nishioka, Daniel, Nishikori et Sugita (de gauche à droite) : l'équipe qui a battu l'Ukraine en barrages.@ JIJI PRESS/AFP
1 partage

TENNIS - Le tirage au sort de l'édition 2017 de l'épreuve a été effectué. Ce sera Japon-France au premier tour.

LE DÉBAT

La déception de l'élimination en demi-finales par la Croatie est à peine digérée que l'équipe de France de Coupe Davis doit déjà se projeter sur l'édition 2017, dont le tirage au sort du premier tour a eu lieu jeudi. Il envoie les Bleus au pays du Soleil-Levant, du 3 au 5 février prochain. Le service des sports d'Europe 1 n'est pas forcément d'accord sur la difficulté de la tâche qui attend les Bleus.

OUI : "Il y a Nishikori en face"

Par Nicolas ROUYER

"Ce tirage a tout pour faire renaître nos traditionnels maux bleus. Placé une semaine après la finale de l'Open d'Australie, ce premier tour va obliger nos Bleus à un nouveau long voyage, et il faudra peut-être que Yannick Noah (s'il est bien encore là) ne mette en place un camp commando dans le Pacifique. Car l'équipe de France en aura bien besoin. Comme ce fut le cas avec la Croatie de Marin Cilic cette année et la Grande-Bretagne d'Andy Murray l'an passé, les Bleus vont devoir se coltiner l'équipe d'un seul homme, Kei Nishikori. Lui n'a peut-être pas gagné de Grand Chelem (il a disputé une finale, comme Jo-Wilfried Tsonga) mais il est membre du Top 5.

Vous me direz que lors des deux derniers Roland-Garros, les Français ont trouvé la clé pour battre Kei (Tsonga en 2015 et Gasquet en 2016) mais le Japon, qui reçoit, ne va pas se priver pour organiser cette rencontre non pas sur terre battue, mais sur dur, la surface de prédilection du résident floridien. Athlète accompli, Nishikori devrait également disputer le double, comme il l'a fait le week-end dernier pour ramener le Japon dans le groupe mondial. En tout, Nishikori en Coupe Davis, c'est 20 victoires pour seulement 3 défaites. Un as, donc. Et un os pour les Bleus, qui devraient aussi, comme d'habitude, être confrontés en plus à quelques forfaits de dernière minute…"

NON : "On a évité le pire"

Par Corinne Boulloud

"La première bonne nouvelle pour l'équipe de France, c'est qu'elle échappe au premier tour à l’Espagne de Rafael Nadal et David Ferrer, à l’Australie de Bernard Tomic et Nick Kyrgios ou aux États-Unis de John Isner et Jack Sock, qui étaient d'autres adversaires potentiels. La deuxième bonne nouvelle, c’est que derrière Kei Nishikori, le deuxième joueur japonais au classement ATP, Daniel Taro, se situe au 88ème rang mondial, soit bien loin de nos meilleurs joueurs (la France possède actuellement quatre joueurs dans le Top 20).

Alors bien évidemment, il ne faudra pas se louper sur les trois points à glaner, en partant du principe que Nishikori est largement capable d’apporter au moins deux points à son équipe (et ce, même si Tsonga (2 fois) et surtout Gasquet (7 fois) l'ont déjà battu à plusieurs reprises). Plus que jamais, le point du double devrait être crucial pour franchir l’obstacle nippon. Il faudra également que l’équipe de France puisse compter sur des n°1 et n°2 en pleine forme au pays du Soleil-Levant. On a vu en Croatie à quel point leurs absences avaient pénalisé le groupe de Yannick Noah, même si leurs présences conjuguées ne sont évidemment pas une assurance tous risques. Car sinon, que deviendrait la fameuse "glorieuse incertitude du sport" ?"