Coupe Davis : "il n'y a pas de bon ou de mauvais tirage" pour Yannick Noah

  • A
  • A
Coupe Davis : "il n'y a pas de bon ou de mauvais tirage" pour Yannick Noah
Yannick Noah reconnaît "avoir la pression" mais "il adore ça" !@ Jacques DEMARTHON/AFP
Partagez sur :

RÉACTION - Le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis a réagi au tirage au sort du premier tour qui place les Bleus face au Canada, jeudi.

Ce sera donc France-Canada. On ne parle pas ici du prochain match de l'équipe de France de rugby à la Coupe du monde mais bien du premier match de "Capitaine Noah" acte III. Le tirage au sort du premier tour de la Coupe Davis, qui a eu lieu mercredi au Chili, a en effet placé les Bleus face au Canada. Alors, Yannick, bon au mauvais tirage ? "Il n'y a pas forcément de bon ou de mauvais tirage", considère le tout nouveau capitaine des Bleus, officiellement nommé lundi. "On doit s'adapter. C'est une bonne chose de commencer devant notre public, d'avoir le choix de la surface. Cela reste un avantage. Je suis content." Yannick Noah, qui a confié mardi en conférence de presse n'avoir jamais vraiment quitté le monde du tennis, a commenté la composition de l'équipe canadienne, qui compte dans ses rangs le redoutable serveur Milos Raonic, 9e mondial, devant les Français Gilles Simon et Richard Gasquet.

Le tirage au sort du premier tour de la Coupe Davis 2015 :



Raonic et Pospisil en face. "Je connais (Milos) Raonic, qui est dans le Top 10 depuis quelque temps maintenant", a commenté Yannick Noah. "Il y a aussi (Vasek) Pospisil, qui est moins connu mais qui est un joueur intéressant en Coupe Davis. Il peut jouer en simple mais a aussi eu de bons résultats en double. Et puis, il y a l'ancien (Daniel) Nestor (spécialiste du double, ndlr) que tout le monde connaît. Leur double est bon mais nous avons aussi de bonnes équipes avec (Julien) Benneteau et (Edouard) Roger-Vasselin qui ont gagné Roland-Garros, ainsi que (Pierre-Hugues) Herbert et (Nicolas) Mahut qui ont remporté l'US Open. On a aussi des joueurs de simple qui peuvent bien jouer en double."

Surface ? Lieu ? Des questions en suspens. Yannick Noah a désormais quelques jours pour peaufiner son staff et six mois pour préparer ce premier tour, qui aura lieu début mars. L'un des premiers choix à faire sera celui de la surface. "Les joueurs auront joué l'Open d'Australie et des tournois en indoor. Je dois parler avec mon staff pour en débattre. Pour ce qui est des Canadiens, on sait qu'ils sont meilleurs sur surface rapide", reconnaît "Yann". Et le lieu, alors ? A l'époque où il était encore capitaine, Noah avait plaidé plus ou moins sérieusement pour une délocalisation dans les DOM-TOM. Compte-tenu des impératifs des joueurs, cela paraît difficile. Plusieurs lieux sont en pole position, à commencer par la Park&Suites Arena de Montpellier et le nouveau Bercy. Et pourquoi pas Lyon, histoire de convoquer le doux souvenir de la victoire de 1991, le premier des deux Saladier d'argent enlevés par Noah au poste de capitaine...