Coupe Davis : la France s'attaque à la Grande-Bretagne sans Gasquet

  • A
  • A
Coupe Davis : la France s'attaque à la Grande-Bretagne sans Gasquet
Richard Gasquet ne sera pas sur les courts du Queen's, vendredi après-midi.@ Adrian DENNIS/AFP
Partagez sur :

CHOIX - Le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis a choisi de ne pas retenir Richard Gasquet pour les simples de vendredi face à la Grande-Bretagne.

A priori, un statut de demi-finaliste de Wimbledon vous assure ipso facto une place dans une équipe de France de Coupe Davis qui doit disputer une rencontre sur gazon. Et bien non. Un peu à la surprise générale, le capitaine des Bleus, Arnaud Clément, a décidé de se passer des services de Richard Gasquet pour le quart de finale de ce week-end en Grande-Bretagne. Ce sont au contraire Gilles Simon et Jo-Wilfried Tsonga qui sont envoyés en feu le premier jour. Simon, 11e joueur mondial, ouvrira les hostilités sur le gazon du Queen's face à James Ward, 89e au classement ATP. Ce sera ensuite au tour de "Jo" (12e) de se mesurer à la star locale, Andy Murray (3e), vainqueur de Wimbledon en 2013 et encore demi-finaliste cette année (battu par Roger Federer).



Décision du capitaine ou refus poli ? Difficile à dire. Pourquoi Clément a-t-il fait ce choix-là ? Gasquet a paru un peu ailleurs lors des derniers entraînements, lui qui, il y a moins d'une semaine, disputait une demi-finale de Grand Chelem face au n°1 mondial. La Coupe Davis étant autant une affaire de tête que de tennis, "La Clé" a peut-être penser que son joueur, désormais 13e mondial, allait avoir du mal à se remobiliser. A moins que ses petits pépins physiques (pied et épaule) n'aient conduit le boss des Bleus à lui accorder deux jours de repos de plus. Peut-être que c'est même Gasquet lui-même qui a dit à son capitaine qu'il ne sentait pas l'affaire.

Tout savoir sur le quart de finale :

Comme souvent en pareilles circonstances - souvenez-vous de la communication hasardeuse autour de la blessure de Tsonga face à la Suisse en novembre dernier -, les déclarations recueillies vendredi ne permettent pas de démêler le vrai du faux.

"J'ai trois joueurs, très proches, en très grande forme", a insisté Clément. "C'est le choix du capitaine. S'il faut aller sur le court ce week-end, j'irais sans problème", a reconnu en substance Gasquet. Le choix de faire confiance à Simon et Tsonga n'est pas totalement incongru non plus. Tsonga est le leader historique autant que "mental" de cette équipe, quand Simon sort d'une saison sur herbe prometteuse, avec un quart de finale à Wimbledon et neuf matches gagnés tous tournois confondus (Queen's, Nottingham et Wimbledon).



Gasquet sorti de la manche dimanche ? Laissé au frais le premier jour, Gasquet est pour le moment prévu en double, mais il s'agit là sans doute encore d'une astuce du capitaine, pour pouvoir le sortir de la boîte pour un éventuel match décisif dimanche. La composition de l'équipe de double peut être changée jusqu'à une heure avant le début du match. Plus que Gasquet et Mahut, ce sont davantage Tsonga et Mahut qui disputeront le double, samedi. Clément semble en réalité conserver Gasquet en "cartouche" pour le dimanche, comme il l'avait déjà fait, d'ailleurs, en finale de la Coupe Davis face à la Suisse, où le Biterrois a pallié l'absence de Tsonga. Invité de dernière minute, "Richie" avait été battu par Federer dans le 4e match. Il pourrait cette fois avoir à affronter Andy Murray, si Clément se passe de Simon dimanche, ou James Ward en cinquième match, si "La Clé" économise Tsonga, qui devrait déjà jouer vendredi et samedi... Comme d'habitude, ce match de Coupe Davis va se jouer sur le terrain, mais aussi dans les plans du capitaine...