Coupe d'Europe de rugby : quatre à la suite pour le RC toulonnais ?

  • A
  • A
Coupe d'Europe de rugby : quatre à la suite pour le RC toulonnais ?
Quade Cooper, ici face à Montpellier le 7 novembre, sera l'une des nouvelles armes du RCT.@ Bertrand LANGLOIS/AFP
Partagez sur :

FAVORI - La Coupe d'Europe 2015-16 débute ce week-end. Le RCT va tenter de décrocher le titre pour la quatrième fois.

Deux semaines après la finale de la Coupe du monde, place à la Coupe d'Europe ! La Champions Cup, la compétition de clubs de référence sur le Vieux continent, s'ouvre ce week-end. Et, comme en 2013 et en 2014, le Rugby club toulonnais va remettre sa couronne en jeu. L'objectif ? Remporter un quatrième titre consécutif, ce qui serait une première historique. Le Stade toulousain a bien remporté quatre titres, mais sur... 14 ans (1996, 2003, 2005 et 2010).

L'objectif paraît à la portée du RCT, qui s'est une nouvelle fois renforcé dans cette période post-Coupe du monde avec les arrivées de l’Australien Quade Cooper, du Sud-Africain Duane Vermeulen, du Néo-Zélandais Ma'a Nonu et de l'Irlandais Paul O'Connell. Même s'ils ne sont pas encore tous opérationnels (Nonu n'est pas encore sur la rade et O'Connell, blessé, est en rade) et que le club a perdu quelques cadres importants, notamment devant, avec Bakkies Botha et Ali Williams, le RCT conserve une fois de plus le statut de favori n°1.

La composition du RCT face à Bath, dimanche :



Une "poule de la mort". Attention, cependant, les Varois vont devoir d'abord se "coltiner" une poule bien relevée, avec la province irlandaise du Leinster et les clubs anglais des Wasps et de Bath, que le RCT recevra en ouverture dimanche au stade Mayol. A eux quatre, les clubs de cette poule 5 comptent neuf titres de champion d'Europe : 3 pour Toulon, 3 pour le Leinster, 2 pour les Wasps et 1 pour Bath. Seuls les deux premiers de cette "poule de la mort" auront droit de voir les quarts de finale, où on devrait également retrouver les Saracens, champion d'Angleterre en titre, emmenés par l'ouvreur international Owen Farrell.

Pour les clubs de la "Perfide Albion", le temps commence à être long. Ils n'ont plus gagné l'épreuve depuis 2007, avec les Wasps. Ils ont dû se contenter depuis de trois finales perdues (Leicester en 2009, Northampton en 2011 et les Saracens, justement, battus par le RCT en 2014).

Des rivaux essentiellement français ? Mais la plus grande menace pour le club de Mourad Boudjellal pourrait venir une fois de plus de l'intérieur, entendez par là des clubs du Top 14. Double finaliste malheureux face au RCT, en 2013 et 2015, l'ASM Clermont espère ne pas entretenir une malédiction qui l'a souvent accompagné dans l'Hexagone. Renforcés notamment par l'arrivée de l'international tricolore Scott Spedding, l'un des meilleurs Bleus lors du dernier Mondial, les "Jaunards" ont des arguments à faire valoir.

Et que dire du Racing, qui disposera bientôt du fraîchement élu meilleur joueur du monde, le All Black Daniel Carter ? Le Stade Français, champion de France en titre renforcé par l'arrivée du demi de mêlée australien Will Genia, fait figure d'outsider. Enfin, le Stade Toulousain d'Hugo Mola, placé dans la poule des Saracens, tentera de tourner la page Guy Novès de la plus belle des façons, avec un cinquième titre européen.

Le programme de la 1re journée des clubs français

VENDREDI

20h45 : Leicester (ANG) - Stade Français

SAMEDI

14h00 :Oyonnax - Ulster (IRL)
16h15 : Racing 92 - Glasgow Warriors (ECO)
18h30 : Saracens (ANG) - Toulouse
DIMANCHE

14h00 :Bordeaux-Bègles - Clermont
16h15 :Toulon - Bath (ANG)