Corruption dans le foot : la Fifa ouvre une enquête à l'encontre de Nasser Al-Khelaïfi

  • A
  • A
Corruption dans le foot : la Fifa ouvre une enquête à l'encontre de Nasser Al-Khelaïfi
@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Le président du PSG est l’objet d’une enquête pour corruption dans l’attribution des droits télé des Mondiaux 2018 et 2022. 

Les choses se compliquent davantage pour Nasser al-Khelaïfi. La commission d'éthique de la Fifa a ouvert une "enquête préliminaire" à l'encontre de Nasser Al-Khelaïfi, PDG de BeIN Media et patron du PSG, a indiqué vendredi le porte-parole de l'instance.

Plusieurs perquisitions. Cette annonce intervient au lendemain de celle du ministère public de la Confédération helvétique. Jeudi, la justice suisse a révélé enquêter depuis le 20 mars 2017, à l'encontre à la fois de Jérôme Valcke et de Nasser Al-Khelaïfi, "en lien avec l'octroi de droits média pour les Coupes du monde de football". Des perquisitions ont eu lieu dans plusieurs pays, notamment dans les bureaux parisiens de BeIn Media, dont Nasser Al-Khelaïfi est également le PDG.

"Aucune concurrence" dans le monde arabe. Le président de BeIN média et du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, n'avait aucune raison de corrompre Jérôme Valcke, alors N.2 de la Fédération internationale de football (Fifa), pour obtenir les droits médias de plusieurs Coupes du monde, a affirmé vendredi à l'AFP l'entourage du dirigeant qatari : "les droits télé en cause ne concernent que la zone Moyen-Orient/Maghreb, or dans ces pays là, BeIN Media n'a aucune concurrence. Pourquoi Nasser Al-Khelaïfi aurait voulu corrompre certains protagonistes alors qu'il n'avait pas de concurrent ?", a rétorqué son entourage.