Corruption à la Fifa : le Koweïtien Al Sabah démissionne

  • A
  • A
Corruption à la Fifa : le Koweïtien Al Sabah démissionne
Ahmad al-Fahad al-Sabah a démissionné du Conseil de la Fifa.@ LARRY FRENCH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Ahmad al-Fahad al-Sabah, membre influent de la Fifa et du CIO, a démissionné pour comparaître dans une affaire de corruption.

Le cheikh koweïtien Ahmad al-Fahad al-Sabah, membre influent à la fois de la Fédération internationale de football (Fifa) et du Comité international olympique (CIO), a annoncé dimanche sa démission du Conseil de la Fifa afin de se défendre dans une affaire de corruption. Le cheikh Al-Sabah, "dans l'intérêt" de la Fifa et de la Confédération asiatique de football (AFC), a décidé de démissionner du Conseil de la Fifa, le gouvernement du football mondial pour lequel il comptait briguer un nouveau mandat, et de ses mandats au sein de l'AFC, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Il nie "tout acte répréhensible". Le Koweïtien est mis en cause pour un paiement supposé illégal à Richard Lai, président de la Fédération de Guam -suspendu par la Fifa depuis-, qui a plaidé coupable devant une juge fédérale new-yorkaise d'accusations de corruption et de dissimulation de comptes bancaires à l'étranger. Le cheikh nie "vigoureusement tout acte répréhensible" et va collaborer avec "les autorités compétentes" pour "réfuter ces accusations surprenantes". Ancien secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ancien ministre du pétrole du Koweït, Al-Sabah, membre du CIO depuis 1992, est également président de l'Association des comités nationaux olympiques (ACNO), dont le siège se trouve à Lausanne en Suisse.

La Fifa touchée par la corruption. À ce titre, il est considéré comme étant l'un des membres les plus influents du mouvement olympique. Il avait également été membre de la commission des réformes de la Fifa, créée après le déclenchement de la vaste crise de corruption qui a secoué l'instance mondiale du football. Parmi les membres de cette commission figurait Gianni Infantino, alors secrétaire général de l'UEFA devenu en février 2016 président de la Fifa. Le scandale de la Fifa, qui a ébranlé le football mondial, a éclaté au grand jour en mai 2015. Quelque 40 responsables du football mondial ont depuis été mis en cause.