Euro 2016 : cinq choses à savoir sur le match Ukraine-Pologne

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur le match Ukraine-Pologne
Lewandowski (49 points au Scrabble) et Tymoshchuk (37 points). Sans les mots comptent triple.@ Jonathan NACKSTRAND Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - La Pologne tentera de décrocher la première place du groupe C, mardi, à 18 heures, au Stade Vélodrome, face à une Ukraine déjà éliminée.

STATS EXPRESS

Rien n’est encore joué dans le groupe C. Certes, l’Ukraine est déjà éliminée de la compétition, mais les Polonais, avec quatre points en deux rencontres, n'ont pas encore validé leur billet pour les huitièmes de finales. Une victoire contre l’Ukraine, mardi, au Stade Vélodrome, leur assurerait une place parmi les seize meilleures nations d’Europe. Les partenaires de Robert Lewandowski pourraient même ravir la première place du groupe à l’Allemagne.  Pour cela, ils devront compter sur une contre-performance de la Mannschaft, qui affronte l’Irlande du Nord dans le même temps, ou simplement marquer un but de plus que leur voisin germanique. Ce qui ne s’annonce pas si facile, quand on jette un œil aux chiffres.

>>> Le Lab Euro vous présente les cinq choses à savoir sur Allemagne-Pologne

La Pologne a rendez-vous avec l’histoire. La Pologne peut quant à elle atteindre la phase à élimination directe pour la première fois de son histoire, après deux tentatives vaines en 2008 et 2012. Cependant, les Polonais ont gagné un seul de leurs huit derniers matches à l’Euro (celui contre l’Irlande du Nord). Mais cette fois, Gladiator est avec eux.

L’Ukraine, pas vraiment l’adversaire idéal. Les deux voisins (décidément) se sont déjà affrontés à sept reprises. Le bilan est plutôt équilibré, avec trois victoires ukrainiennes pour deux victoires polonaises et deux matches nuls. Oui mais voilà, les Ukrainiens n’ont perdu aucune des cinq dernières rencontres entre ces équipes (trois victoires, deux nuls), gagnant même les deux dernières. La dernière victoire de la Pologne remonte à septembre 2000, à Kiev, en qualifications pour la Coupe du Monde (3-1).

Pour le spectacle, on repassera. Depuis le début de l’Euro, on ne peut pas dire que les deux équipes nous fassent vraiment rêver... La Pologne a certes inscrit un but contre l’Irlande du Nord (1-0), mais n’a cadré aucun tir face à l’Allemagne (0-0). D’ailleurs, en huit matches, la Pologne n’a jamais marqué plus d’un but à l’Euro. Quant au compteur de l’Ukraine, il est lui encore vierge depuis le début de la compétition. Pas rassurant, quand on sait qu’à une seule reprise seulement lors des cinq derniers matches entre les deux nations, une équipe a réussi à marquer plus d‘une fois (Pologne-Ukraine 1-3 en mars 2013).

Lewandowski, buteur en berne. Alors oui, la Pologne compte dans ses rangs un attaquant de classe mondiale, en la personne de Robert Lewandowski, auteur de 42 buts en 51 matches avec le Bayern Munich cette saison. Sauf qu’avec la Pologne, c’est une autre histoire. "The Body" (son surnom en raison de son torse puissant) a certes marqué à la 17e minute lors de son premier match à l'Euro, en 2012, contre la Grèce. Mais depuis, il n’a ni marqué ni délivré de passe décisive dans la compétition en 433 minutes de jeu.

Un sursaut d’orgueil de l’Ukraine ? Avec deux défaites en deux matches, l’Ukraine, déjà certaine de finir dernière du groupe C, ne va pas passer la phase de groupes pour la deuxième fois en autant de participations à l’Euro (2012 et 2016). Depuis sa victoire lors de son tout premier match de la compétition en 2012 (2-1 contre la Suède), l’Ukraine a perdu ses quatre dernières rencontres dans le tournoi… sans marquer le moindre but. En revanche, aucune équipe n’a échoué à marquer lors de cinq matches de suite à l’Euro. Les Ukrainiens savent ce qu'il leur reste à faire...


Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points !