Cinq choses à savoir sur République Tchèque - Croatie

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur République Tchèque - Croatie
Lafata contre Modric, match dans le match ce République Tchèque - Croatie.@ MIGUEL MEDINA Philipp GUELLAND / AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Les Croates, menés par un Modric flamboyant, contre la Turquie (1-0) voudront faire plier le bloc tchèque, vendredi au stade Geoffroy Guichard de Saint-Étienne.

STATS EXPRESS

Faire sauter le verrou tchèque. Voilà la tâche que les Croates se devront d’accomplir s’ils veulent disputer la première place du groupe D à l’Espagne, mardi 21 juin au Matmut Atlantique de Bordeaux. Surdouée techniquement, la Croatie fera d’abord face à une équipe de République Tchèque ultra-compacte (à Saint-Étienne, jeudi) qui a failli arracher le match nul contre la Roja pour son entrée en lice dans la compétition. Côté chiffres, la rencontre s’annonce comme sur le papier, serrée.

>>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur République Tchèque - Croatie

Léger avantage Croatie. Si les deux équipes se rencontrent pour la première fois lors d’un tournoi majeur, elles se sont néanmoins déjà affrontées en amical. La République tchèque n’a jamais gagné en 2 matches face à la Croatie (1 nul, 1 défaite). Léger avantage aux “Brésiliens de l’Est” donc.

Match nul ? Connais pas. Aucun des 19 derniers matches de la République tchèque en tournoi majeur ne s’est terminé par un nul (9 victoires, 10 défaites). Son dernier match nul remonte à la demi-finale de l’EURO 1996 face à la France (0-0, 6-5 aux tirs au but). Le match devrait donc nous donner un vainqueur… et au moins un but.

Mauvaise nouvelle pour la défense tchèque. Pour son entrée en lice dans l’Euro face à la Turquie, la Croatie a égalé son record de tirs tentés lors d’un match à l’Euro (19 tirs). Elle a par ailleurs échoué à marquer à seulement une reprise lors de ses dix derniers matches à l’Euro, contre l’Espagne en 2012 (0-1).

Si Necid est remplaçant… Méconnu du grand public, Tomas Necid, joueur du club turque de Bursaspor, compte pourtant 40 sélections avec la République Tchèque. Et statistique intéressante, l’attaquant de 26 ans a marqué plus de buts en tant que remplaçant (7) qu’en tant que titulaire (4) avec sa sélection. Peut-être un motif d’espoir pour les Tchèques.

Les Croates aiment l’Euro… Pas les Tchèques. La Croatie a gagné cinq de ses huit derniers matches de groupes à l’EURO (2 nuls, 1 défaite). À titre de comparaison, la République Tchèque a perdu six de ses neuf derniers matches à l’Euro (3 victoires).