Cinq choses à savoir sur Islande-Hongrie

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur Islande-Hongrie
Duel de milieux entre Gera, le Hongrois, et Bjarnason, l'Islandais.@ AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Après avoir crée la surprise en neutralisant le Portugal (1-1) lors de leur entrée en lice, l'Islande retrouve la Hongrie à Marseille samedi, victorieuse de l'Autriche (2-0) contre toute attente pour son premier match.

STATS EXPRESS

D'un côté, l'Islande qui dispute le premier Euro de son histoire et qui avait réussi à tenir en échec Cristiano Ronaldo et le Portugal pour leur entrée en lice dans la compétition (1-1). De l'autre, la Hongrie qui retrouve l'Euro après 44 ans d'absence et qui était venue à bout de l'ambitieuse et attendue Autriche (2-0) au Matmut Atlantique de Bordeaux. Le duel des deux surprises de l'Euro se tiendra donc au stade Vélodrome de Marseille samedi à 18 heures, et où le vainqueur, si vainqueur il y a, prendra une très sérieuse option pour la qualification en huitièmes. 

>>> Le Lab Euro vous présente les cinq choses à savoir sur Islande-Hongrie

La manita hongroise. La Hongrie, qui n'a pas disputé de tournoi majeur depuis 1972, elle a cependant battu l’Islande lors de leurs 5 dernières confrontations. La dernière victoire de l’Islande remonte à juin 1995, lors des qualifications pour l’EURO (2-1). Pas sur qu'une nouvelle défaite islandaise contre l'équipe hongroise fasse très plaisir à la Montagne de Games of Thrones.

4,7. C'est le chiffre qu'il faut retenir avant la confrontation entre les deux petits poucets de l'Euro à Marseille. 4,7, où la moyenne de buts par match sur les trois dernières confrontations entre Islandais et Hongrois. On notera d'ailleurs qu'aucun des 10 matches disputés entre l’Islande et la Hongrie ne s’est terminé par un nul (3 victoires islandaises, 7 hongroises).

L'Islande, c'est pas l'Espagne. Si la sélection ibérique est devenu célèbre grâce à son fameux tiki-taka et une énorme possession du ballon, ce n'est pas le créneau de l'équipe de Lars Lägerback. Les nordiques ont affiché la plus faible possession de balle (27.8% face au Portugal) lors de la 1ère journée de cet Euro 2016.

Sur une bonne série. Avant la confrontation comptant pour la deuxième journée du groupe F, les deux protagonistes restent sur deux très bonnes séries. L’Islande a perdu un seul de ses 7 derniers matches compétitifs (3 victoires, 3 nuls) tandis que la Hongrie a perdu seulement 2 de ses 13 derniers matches (6 victoires, 5 nuls).

Le mur islandais. Méconnu du grand public, il sera pourtant l'homme à surveiller de cette confrontation. Le gardien islandais Hannes Thór Halldórsson a réalisé 8 arrêts face au Portugal, record pour un gardien à l’EURO depuis Joe Hart face à l’Italie en 2012.