Cinq choses à savoir sur France-Roumanie vendredi soir à 21h

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur France-Roumanie vendredi soir à 21h
Pogba, Matuidi, Coman, Payet et Rami partent favoris face à la Roumanie.@ AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Les Bleus débutent "leur" Euro vendredi soir face à la Roumanie. L’historique des confrontations est clair : la France va gagner !

Tricolores vs "Tricolorii". Enfin, après de longues semaines, et même de longs mois d’attente, l’Euro 2016 débute vendredi soir au Stade de France. Et c’est la France, le pays hôte, qui ouvre les hostilités face à la Roumanie. Un premier match crucial, qui peut conditionner tout le reste de la compétition. Alors il s’agit de ne pas se rater pour les Bleus. Les statistiques, elles parlent en faveur.


>>>  La Lab Euro vous présente les cinq choses à savoir sur France-Roumanie

  • 44 ans sans défaite

La France et la Roumanie se sont affrontées 16 fois dans leur histoire, pour huit victoires des Bleus et trois défaites. Mais surtout, les Bleus n’ont plus perdu face aux "Tricolorii" depuis le 8 avril 1972. 44 ans sans perdre, donc. Mais il y a encore mieux. À domicile, la France n’a plus perdu face à son adversaire du soir depuis le 22 mars 1967. Depuis, ils ont compilé 5 victoires et deux nuls.  

  • Invaincus à l’Euro

Par deux fois, France et Roumanie se sont rencontrées à l’Euro, à chaque fois en phase de poules. Les Bleus l’ont emporté en 1996 (1-0), avant un nul en 2008 (0-0). Bon, on ne va pas se mentir, les deux matches ne sont pas restés dans les annales. Il y a 20 ans, il avait fallu une grosse boulette du gardien Stelea pour que Dugarry marque, avec l’aide notable de l’épaule du défenseur adverse. Et il y a huit ans, à Zurich, la rencontre avait tourné à la bonne vieille purge, pour l’un des matches les plus insipides de l’histoire récente des Bleus.

  • L’expérience parle pour les Bleus

La France va participer pour la neuvième fois à l’Euro, pour deux victoires finales (1984 et 2000), deux demi-finales (1960 et 1996) et deux éliminations seulement lors de la phase de poule (1992 et 2008). En face, c’est moins reluisant. La Roumanie ne participera en France qu’à sa cinquième phase finale, et elle n’est parvenue qu’une seule fois, en 2000, à sortir des poules. On en rajoute une couche ? Jamais les "Tricolorii" n’ont remporté leur premier match à l’Euro (3 nuls, une défaite),  et d’ailleurs, ils n’ont remporté qu’un seul de leur treize matches dans la compétition.

  • Une défense roumaine en béton

Passons aux statistiques qui font moins plaisir. Certes, l’attaque française pète le feu, mais en face , le mur roumain est solide. En qualifications, les hommes d’Anghel Iordanescu n’ont encaissé que deux buts en dix rencontres, le meilleur bilan de toutes les équipes qualifiées. Il va falloir faire le siège de la cage de Ciprian Tatarusanu (c’est cadeau, comme ça vous connaîtrez au moins le nom du gardien roumain).

  • Trois stats qui calment

Histoire de ne pas partir trop confiants, quelques stats qui calment (un peu).  D’abord, depuis l’Euro 2004 inclus, seule l’Ukraine, en 2012, a gagné le premier match d’un pays organisateur ou co-organisateur (pour un nul et trois défaites). Ensuite, l’équipe de France n’a gagné qu’un seul de ses huit derniers matches à l’Euro (2 nuls, 5 défaites), contre l’Ukraine, le 15 juin 2012 (2-0). Enfin, les Bleus sont restés muets lors de 5 de leurs 8 dernières rencontres de l’Euro. Calmés ? Non ? Le Lab Euro non plus…